Maquette Garden
Bonjour cher visiteur,

Vous pouvez utiliser le forum sans y être inscrit .


A bientôt !


Hello,

You can post something even if you're not registered !

Don't worry if you don't speak French !

Maquette Garden

Maquette Garden Forum diorama figurines véhicules militaires
 
AccueilPortail*ÉvènementsGalerieRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -54%
Tondeuse à barbe Babyliss Designer SH500E
Voir le deal
59.99 €

 

 Les grades du Service d'Infrastructure de la Défense (SID)

Aller en bas 
AuteurMessage
TAZ de Penn Ar Bed
Peind de mieux en mieux !
Peind de mieux en mieux !
TAZ de Penn Ar Bed

Inscrit le : 24/11/2012

Masculin Age : 66

Localisation : Plouzané 29280
Pays : Les grades du Service d'Infrastructure de la Défense (SID) France10

Les grades du Service d'Infrastructure de la Défense (SID) Empty
MessageSujet: Les grades du Service d'Infrastructure de la Défense (SID)   Les grades du Service d'Infrastructure de la Défense (SID) EmptyVen 1 Nov - 16:43

Service d'infrastructure de la défense (SID)  

Le Service d'infrastructure de la défense (SID) est composé d'un unique corps d'officiers, celui des ingénieurs militaires d'infrastructure de la défense.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Créé fin 2005, le service d'infrastructure de la Défense (ou SID) regroupe les trois anciennes entités chargées de la gestion du patrimoine immobilier du ministère de la Défense :
• la direction centrale du Génie (armée de terre),
• la direction centrale de l'infrastructure de l'air (armée de l'air),
• et la direction centrale des travaux immobiliers et maritimes (marine nationale).

Intégré au secrétariat général pour l'administration, le SID comprend :
• une direction centrale (DCSID) ;
• 7 établissements du service d'infrastructure de la défense (ESID) : Île-de-France, Brest, Bordeaux, Lyon, Metz, Rennes, et Toulon ;
• une cinquantaine d'USID (unité du service de l'infrastructure de la défense) rattachés aux ESID ;
• une direction d'infrastructure de la défense à Cherbourg-Octeville ;
• 7 directions d'infrastructure de la défense outre-mer et à l'étranger : Cayenne, Dakar, Djibouti, Fort-de-France, Nouméa, Papeete et Saint-Denis ;
• 3 services locaux constructeurs à l'étranger (SLC) mis en place auprès des forces pré positionnées: Libreville, Port-Bouêt et N'Djamena ;
• le CETID centre d'expertise des techniques de l'infrastructure de la défense ex-service technique des bâtiments, fortifications et travaux ;
• l’école nationale supérieure des ingénieurs militaires de l’infrastructure succède à l'école supérieure du génie militaire (dont elle a repris le drapeau) et à l'école nationale des travaux maritimes.

Sommaire
• 1 Missions
• 2 Effectifs
• 3 Domaine immobilier de la défense (en métropole et outre-mer)

Missions

Adapter et réaliser les infrastructures des forces armées, directions et services du ministère de la défense ;
• Entretenir et administrer le domaine immobilier de la défense ;
• Apporter conseil, assistance et expertise à tous les niveaux du commandement dans la préparation et l’exécution des opérations d’infrastructure.

Effectifs

4 400 fonctionnaires dont 3 260 civils et 1 140 militaires, soit 74 % de civils et 26 % de militaires. Créé en 2010, le corps des ingénieurs militaires d'infrastructure de la défense vise à regrouper dans un même corps les officiers diplômés en infrastructure.

Domaine immobilier de la défense (en métropole et outre-mer)

• plus de 5 382 immeubles (sites)
• plus de 289 000 ha de terrains
• plus de 55,4 M de m² de bâtiments

Service commun à l'ensemble du ministère de la Défense, le service d'infrastructure de la défense (SID) assure le soutien immobilier aussi bien sur le sol national qu'à l'étranger.
Référent unique pour l'infrastructure militaire, le Service d'infrastructure de la Défense (SID) est le service commun à l'ensemble du ministère de la Défense et des Anciens Combattants en matière de construction, de maintenance immobilière et de gestion du patrimoine.
Conseiller et expert, il conduit et réalise les opérations d'infrastructure au profit des forces armées, des directions et services de la Défense. Acteur de terrain de la politique immobilière ministérielle, il gère, rénove et entretient les bâtiments et les installations du patrimoine immobilier des armées.
Avec 4 445 collaborateurs, le SID constitue le premier réseau de compétences rattaché au Secrétariat général pour l'administration (SGA).

Organisation

Le Service d'infrastructure de la Défense (SID) regroupe un réseau de compétences en métropole, outre-mer et à l'étranger, adapté à la nouvelle carte militaire. Son organisation répond aux besoins en infrastructure des bases de Défense nées de la réforme des armées.

En métropole

• la Direction centrale du SID (DCSID), basée à Versailles : elle élabore la politique infrastructure, définit les nouvelles orientations, gère les moyens humains et financiers, pilote la production et les commandes du service (opérations d'infrastructure, études, avis et conseils). Correspondant privilégié des états-majors et des services centraux du ministère, elle se divise en deux services, "stratégie" et "réalisations".  

• le Centre d'expertise des techniques de l'infrastructure de la Défense (CETID) à Versailles: il assiste la conduite d'opérations et la maîtrise d'œuvre du SID en s'appuyant sur le réseau d'experts du service qu'il anime. Il donne des avis, fournit des études, mène des expérimentations et participe au soutien des forces sur les théâtres d'opérations extérieures. Pôle d'experts dont le cœur de métier est centré sur l'étude des effets des armes, il remplace le Service technique des bâtiments fortifications et travaux (STBFT).

• 7 Etablissements du SID (ESID) : entités de production, d'expertise et de coordination. Compétents en matière d'assistance au commandement et de passation de marchés, ils conduisent les opérations d'investissement, le maintien en condition et la gestion du patrimoine immobilier en s'appuyant sur leurs pôles de maîtrise d'oeuvre et de conduite d'opération mais aussi sur leurs USID.  

• 54 unités de soutien de l'infrastructure de la Défense (USID), structures de proximité au sein des bases de Défense. Elles apportent aide et conseil dans la programmation des infrastructures, l'expression des besoins, la gestion du patrimoine et la maintenance immobilière. Rattachées aux ESID, elles sont placées auprès des commandants de base de Défense mais ne dépendent pas de leur autorité.
Hors métropole

• 8 Directions d'infrastructure de la Défense (DID) outre-mer et à l'étranger : elles conseillent et assistent les commandements des forces de souveraineté outre-mer et de présence à l'étranger.

• 1 détachement du SID aux Emirats Arabes Unis relevant de la DID de Djibouti.

• Au cœur des forces projetées : le SID intervient en opérations extérieures pour soutenir les forces françaises projetées à l'étranger lors de leur déploiement et de leur installation dans la durée.

Activités

Le spécialiste de l'infrastructure militaire

Bâtisseur : adapter et réaliser les infrastructures au profit des forces armées, directions et services du ministère de la Défense
Le Service d'infrastructure de la Défense (SID) intervient sur des infrastructures spécifiques :
• ouvrages maritimes
• pistes aéronautiques et autres infrastructures des bases aériennes
• installations nucléaires de bases secrètes
• abris pour hommes ou munitions…...
Et aussi dans le domaine du bâtiment courant à destination militaire :
• logements (bâtiments cadres célibataires, hébergement des militaires du rang, logements des familles)
• hôpitaux des armées
• ateliers techniques
• bureaux
• restaurants (cercles mess, ensembles alimentation loisirs)
• équipements sportifs…...

En maîtrise d'ouvrage et en maîtrise d'œuvre, nos spécialistes réalisent les études, établissent les cahiers des charges, passent les marchés publics, assurent le suivi des chantiers et la livraison des ouvrages achevés, règlent les dépenses et les litiges éventuels.

Gestionnaire: administrer, conserver et protéger le patrimoine immobilier de la Défense
Nos agents domaniaux préparent les dossiers des opérations foncières concernant les terrains et les immeubles du ministère (acte de vente, bail, acquisition, mise à disposition, changement d'affectation…).
Nos spécialistes de la gestion technique du patrimoine organisent le maintien en condition des infrastructures tout en maîtrisant leur conservation et leurs coûts de maintenance.
Notre personnel dédié à la maintenance assurent l'entretien des bâtiments conjointement avec les utilisateurs.

Conseiller : apporter assistance, expertise et conseil au commandement dans la préparation et l'exécution des opérations d'infrastructure
Le SID assiste le secrétaire général pour l'administration dans l'exercice de ses attributions dans le domaine de l'infrastructure et complète l'action de la Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA) en matière de politique immobilière.
Nos équipes aident les états-majors, les directions et services du ministère pour exprimer leurs besoins et étudient la faisabilité des opérations. Ils conseillent le commandement au niveau de la maîtrise d'ouvrage sur le plan administratif, juridique, financier et technique.
Nos experts techniques du CETID et des bureaux "expertise" des ESID conseillent, recherchent et expérimentent pour apporter des solutions adaptées aux spécificités de l'infrastructure militaire, cela aussi bien sur le sol national qu'à l'étranger. Ils forment un pôle de compétences reconnues au-delà du ministère de la défense. Le service s'appuie aussi sur ses autres spécialistes pour  l'expertise administrative et juridique.

Soutien des forces en opérations dans le monde : remplir notre mission opérationnelle
En Afghanistan, au Tchad, au Liban, sur tous les théâtres d'opérations extérieures, les militaires du SID construisent, aménagent et entretiennent les installations des troupes françaises projetées à l'étranger.
Ils interviennent dès la phase de déploiement des soldats sur le terrain - aide au déploiement - mais l'essentiel de leur action se situe dans la phase suivante de stationnement au moment de l'installation dans la durée des unités, c'est le soutien au stationnement.
Ils participent aussi à des missions humanitaires dans le cadre des actions civilo-militaires (ACM) en aidant les populations locales à reconstruire ou entretenir leurs infrastructures vitales (routes, aéroports, écoles, puits…).


Historique

Un service né de la Réforme des armées.

Un service interarmées créé en 2005

Le SID est le fruit du regroupement des trois services d'infrastructure des armées terre, air et marine en un service interarmées unique.
Ce sont les décrets du 12 septembre 2005 qui créent officiellement le SID en le rattachant directement au secrétariat général pour l'administration (SGA).
Le SID est constitué concrètement par la création d'une direction centrale, la direction centrale du SID (DCSID). Elle est le fruit de la fusion des trois directions centrales des anciens services constructeurs :

• Direction centrale du génie (DCG) : service d'infrastructure de l'armée de terre
• Direction centrale de l'infrastructure de l'air (DCIA) : service d'infrastructure de l'armée de l'air
• Direction centrale des travaux immobiliers et maritimes (DCTIM) : service d'infrastructure de la marine nationale

Au niveau local, les organismes qui dépendaient de ces trois directions conservent leur organisation, leurs missions et leurs appellations, tout en étant pleinement intégrés commeéchelons régionaux et locaux du SID.
C'est en 2003 que le ministre de la défense décide de regrouper pour l'année 2005 les trois services d'infrastructure des armées terre, air et mer : le service du génie, l'infrastructure de l'air et les travaux immobiliers et maritimes.
Ce regroupement donne naissance à une entité unique : le service d'infrastructure de la défense (SID).

Vers un réseau unique

Le SID a poursuit, depuis sa création, l'unification des réseaux d'infrastructure terre, air et marine pour aboutir à une harmonisation de son réseau en 2008 :
• Réorganisation de la sous-direction opérationnelle et technique de la direction centrale (22 mai 2006)
• Création de la direction régionale du SID île-de-France - DRSID IDF (1er janvier 2007)
• Rattachement du STTIM à la DRSID IDF (26 avril 2007)
• Projet d'arrêté relatif à l'harmonisation des noms des organismes du SID (10 décembre 2007)
• Rattachement du service local constructeur de Libreville (Gabon) à la DRSID IDF (en janvier 2008) puis à la DCSID (en septembre 2008)
• Arrêté du 25 septembre 2008 sur le changement d'appellation des organismes du SID (publié au journal officiel le 3 octobre 2008)

Sous la même bannière

Depuis l'arrêté du 25 septembre 2008, le SID a harmonisé les appellations de son réseau pour s'affirmer comme l'interlocuteur de référence  clairement identifié en matière d'infrastructure au sein de la défense.
Cette réforme conforte la vocation d'un service interarmées doté d'organismes qui effectuent le même travail dans un même but. Le SID a été créé en 2005 par le regroupement des services constructeurs des trois armées. Les anciens réseaux terre, air et marine, intégrés alors au SID, n'avaient pas changé le nom de leurs organismes (directions régionales et établissements du génie, directions des travaux maritimes) pour éviter des difficultés de reconnaissance par leurs clients et partenaires.

Une réforme inscrite dans la modernisation de l'État

Après plus de 50 années de débats sur l'interarmisation des services d'infrastructure (voir rappel historique : « Réforme de la fonction infrastructure : 50 ans de réflexions »), la création du SID sous l'autorité du SGA est l'aboutissement d'une réflexion nouvelle guidée par la LOLF¹ et la stratégie ministérielle de réforme (SMR) dont les objectifs sont fondés sur deux principes : rationaliser les moyens financiers et humains destinés à assurer des besoins communs aux armées et améliorer l'identification des responsabilités au sein du ministère de la défense.
Cette réforme de la fonction infrastructure et immobilière assure ainsi au ministère de la défense une meilleure maîtrise des dépenses et lui permet de mettre en œuvre plus efficacement sa politique immobilière : autogestion des crédits, harmonisation des procédures…
Grâce à cette mutualisation des moyens, la répartition des responsabilités entre maître d'ouvrage et maître d'œuvre s'en trouve clarifiée. Ce regroupement vise également à faciliter l'identification de la fonction infrastructure du ministère, à améliorer la qualité de la filière des métiers liés à la fonction immobilière et à apporter un meilleur soutien aux forces armées, directions et services de la défense.
Dans ce cadre, le nouveau service d'infrastructure de la défense a pour vocation de devenir un centre de compétence unique en matière d'infrastructure.
La LOLF : (Loi Organique relative aux Lois de Finances) du 1er août 2001 met en place un nouveau système de gestion des finances publiques plus performant, fondé sur une logique de résultats et de transparence.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Si vous avez des éléments complémentaires ou des rectifications à apporter, n'hésitez pas.
Amitiés
Gérard
Revenir en haut Aller en bas
 
Les grades du Service d'Infrastructure de la Défense (SID)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maquette Garden :: Hier et Aujourd'hui :: . :: Le coin doc-
Sauter vers: