Maquette Garden
Bonjour cher visiteur,

Vous pouvez utiliser le forum sans y être inscrit .


A bientôt !


Hello,

You can post something even if you're not registered !

Don't worry if you don't speak French !

Maquette Garden

Maquette Garden Forum diorama figurines véhicules militaires
 
AccueilPortail*ÉvènementsGalerieRechercherS'enregistrerConnexion
-85%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
22.95 € 149.99 €
Voir le deal

 

 Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) !

Aller en bas 
AuteurMessage
SAS
Découvre qu'il y autre chose que la Gameboy !
Découvre qu'il y autre chose que la Gameboy !
SAS

Inscrit le : 18/09/2013

Masculin Age : 52

Localisation : Liège
Pays : Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! Belgiu10
Kits en cours : Pensez à remettre votre liste à jour !

Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! Empty
MessageSujet: Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) !   Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! EmptyJeu 14 Nov - 23:19

TIGRE – TRACTEUR
0.IMAGE ARCHEOLOGIQUE

 Nous sommes en Mars 1944, dans le secteur nord-ouest de la zone de combats d’Anzio. A cette période, pour bloquer la progression des alliés de ce saillant suite à au débarquement de fin janvier 1944 qui devait contourner le bouchon du front de Monté-Casino, plusieurs unités allemandes sont ainsi déployées pour barrer la route de Rome.

  De grandes unités blindées spécifiques se trouvent également dans le secteur, comme la 1/Pz.jag.Abt.653 équipée de Sdkfz.184 ELEPHANT et la Schwere.Panzer .Abteilung 508, voir la compagnie Meyer équipé de Tigre I Sdkfz.181.

 De ce fait, avec ce type d’unités de combats, il y a leurs unités de logistique et plus particulièrement les groupes de maintenance et de dépannage.

Historiquement parlant, on fait souvent une complète abstraction sur la technique et l’histoire de ce type d’unités au profit du cadre des opérations des véritables unités de combats et de leurs faits d’armes.

  Mais dans certains cas, une image hors contexte met en évidence certain type de véhicule spécifique, comme ci-bas ce tigre assez particulier,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Photo célèbre du Tigre de maintenance abandonné le long d’une route
en Mars 1944, au nord-ouest de la zone d’Anzio.
Cette photo d’époque avec deux ou trois autres, nous font découvrir une configuration assez spéciale d’un Tigre I Sdkfz.181, on remarque ainsi un dispositif de treuil sur la partie supérieur de la tourelle et sa commande à l’arrière.

Cette photo a été jusqu’à présent la seule représentation de référence pour ce type de Tigre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Autre image, vue latérale arrière gauche de ce Tigre.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Vue de détails de front de la tourelle avec son dispositif de treuil.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Vue de détails de l’arrière  de la tourelle avec son dispositif de manœuvres du treuil.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Gros plans sur la face avant de la tourelle

  Les trois ou quatre images ci-dessus, et qui ont été depuis plus de 65 ans les seules images concrètes, donnèrent lieu à une série de spéculations sur la véritables fonction de ce Tigre. Avec comme résultat une série de grandes réflexions et de débats avec des conclusions incertaines, voir inutiles !

La question principale était de déterminer la véritable fonction de ce Tigre ! Qu’est qu’on n’à pas dit, ou affirmé sur ce dernier,

Char de maintenance avec son treuil ? Mais treuil trop faible ?
Unité de maintenance légère ? Pourquoi alors un Tigre ?
Char de manipulation de charges de destructions ? Dans des zones de combats ?
Char appartenant à un groupe indépendant de sapeurs de combats ?
Char de maintenance au profit de l’unité de Tigre équipé de véhicules télécommandés de type BORGWARD BIV ?

La plupart des documentations techniques et historiques sur le sujet tournent toutes autour de ce type de descriptions, très souvent et pour ne pas dire actuellement farfelues.

  Au même titre, que de chercher une aiguille dans une botte de foin, il suffit d’un rien pour relancer le débat sur le sujet. Un petit détail permet dans la majorité des cas de remettre ce type de véhicule dans son véritable contexte historique et technique.

Comme cette photo, également d’époque,


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Voilà donc une autre photo de notre célèbre véhicule, et ici prise de face.

  Cela montre ainsi une autre vue de notre Tigre avec cet étrange dispositif fixé sur la partie avant de son châssis. On y découvre également une vue d’ensemble de certains accessoires et de la configuration général de la version de ce Tigre I.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Gros plan sur le dispositif qui déterminera enfin la vraie fonction de ce véhicule.

1.DEVELOPPEMENT TECHNIQUE


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Représentation de l'utilité des barres de traction qui apparaissent sur cette photo et qui remettra ainsi pas mal de choses au clair ! Voir remettre en cause toutes les spéculations si tenace chez les maquettistes de tout poils.

 On pourra ainsi affirmer qu’avec cette photo, que les petits détails peuvent remettre en cause pas mal de choses sur la fonction et l’allure de notre étrange Tigre.

Analyse du dispositif de traction avant,

  Ce dispositif n’est pas mystérieux en lui-même, si on analyse bien cette photo, on y découvre un accessoire assez spécifique dans la maintenance, et pour ne pas dire la traction des panzers, voir des Tigres.

Comme par exemple, rangé sur la plaque frontale, le jeu de barres de traction fermés !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dispositif de barres de traction en V  sur un char Tigre I de la s.Pz.Abt.508 abandonné le long d’une route, Italie 1944.

 Ce dispositif n’est pas étrange et est bien réel ! Ce dispositif s’apparente au système de traction des Sdkfz.9 FAMO des unités de maintenance avec les barres de traction en V !

 On pourrait se poser la question de savoir pourquoi, qu' il n'y a pas ce dispositif à l’arrière du char ? Simplement par le fait de n’avoir pas de disponibilité pour la plaque arrière, avec les deux départs verticaux des échappements et le dispositif de démarrage, sans parler des deux à trois orifices d’accès spécifiques à la maintenance du Tigre. C’est la seule raison valable de ne pas trouver ce dispositif à l’arrière. Mais si on analyse l'image ici-bas


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Belle vue arrière du châssis du Tigertractor
On constate qu'il y a toutefois un dispositif de fixation installé entre les deux échappements et qui est similaire au dispositif fixé sur les deux chars suivants,


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Allemagne Avril 1945, châssis d'un KingTiger sans tourelle utilisé pour la traction d'un autre véhicule.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vue arrière d'un Sdkfz.186 JagdTiger, Allemagne Mars 1945.
On constate la présence d'un dispositif de remorquage placé entre les deux
échappements. Le Jagdtiger n'est pas un porteur de charges explosives !

Indépendamment de notre mystérieux Tiger d'Anzio, il semble bien que d'autres véhicules de Allemands étaient aussi équipés de ce type de dispositif de traction à l'arrière, fixé entre les deux échappements et dans l'axe des deux manies arrières gauche et droites....

Il faut bien admettre qu'a partir d'une certaine période de la guerre la logistique industrielle Allemande ne peut plus répondre et donner un équipement complet à ses unités de panzer et que l'industrie se focalisera exclusivement sur les véhicule de combat.

Dans le cadre de la récupération de terrain dans les zones de combat, il faut ainsi noté que dans la structure d'une simple section de panzer, un ou deux chars avaient fixés à l'arrière de leur châssis un dispositif de remorquage pour les barres en V.

Il faut comprendre que dans le contexte de combat défensif de l'armée Allemande à partir des grands revers stratégiques de 1943, la retraite des armées dans certains secteurs des combats font augmenter le pourcentages des pertes des chars puisque la récupération pour la remise en condition de combat de ceux-ci (endommager ou en panne) est presque irréalisable, voir impossible !

Il est donc nécessaire de configurer quelques véhicules de combats avec les accessoires adéquats pour ainsi localement réaliser des récupérations d'urgences. Cela permettra de maintenir à un certain niveau le potentiel de combat des unités de panzer qui sont régulièrement saigné à blanc par la supériorité des Alliés (logistique importante et totale métrise aérienne sur l'ensemble du champs de bataille).




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vue de face avec le dispositif de traction, centré sur le glacis avant de la caisse. (L’échelle de ce dessin schématique est aléatoire). Le sabot de fixation des barres de traction est sur le même axe que les crochets de remorquages. Ce sabot  pivote de haut (traction) en bas (route).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On peut déjà dire qu’avec ce dispositif, ce tigre était bien un véhicule configuré pour tracter un autre véhicule.

  En analysant bien cette photo, on remarque que ce dispositif  avec barres de traction en V se trouve dans l’axe des crochets de traction en bas de caisse.

 Maintenant, on rappel vivement qu’il était nécessaire d’avoir deux tracteurs Sdkfz.9 FAMO pour ainsi déplacer un Tigre, mais un seul  Tigre est nécessaire pour tracter un autre Tigre.

Il est vrai que l’on a plus de documents photographiques reprenant des Sdkfz.9 FAMO utilisés pour du remorquage. Il est vrai aussi qu’il y a de très rares photos qui montrent une véritable opération de remorquage entre deux Sdkfz.181 Tigre. Et il est certainement plus souvent admit que cela était impossible ou même déconseillé.

Ici, on entre dans un des premiers dilemmes sur la fonction de ce Tigre ! Mais pour les septiques, quelques photos seront ainsi nécessaires. Ce sont d’autres documents très intéressants, et qui montrent la faculté de certains types de chars à en tracter d’autres.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un Bergepanther D tractant un Strumtiger, dans un dépôt britannique d’évaluation technique en Allemagne en 1945-1946
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Janvier 1945, Un JagdTiger tractant un Tiger II de la s.Pz.Abt.506 ou de la s.SSPz.Abt.501 dans le secteur des trois frontières à la fin de la bataille des Ardennes.

On aperçoit toujours ici nos deux véhicules et qui sont de la même catégorie. L’opération de remorquage ne semble pas donnée de gros soucis aux exécutants ?



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Russie printemps 1944, Bergepanther D tractant un Sdkfz.184 Eléphant de la 2ème ou 3ème compagnie du s.JgdPz .Abt.653
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Deux Tigres I de la s.SS.Pz.Abt.101, Secteur de Villers -Bocage, Normandie 1944 – Opération de récupération hors de la zone du front…..

 La théorie technique généralisée sur les chars lourds allemands de la deuxième guerre mondiale indique que la puissance du moteur était limite pour un seul Tigre.

Dans pas mal de documentation sur les chars lourds allemands en 1944-1945, il est souvent spécifié qu’il était interdit de tracter un char avec un autre char de la même catégorie. La mécanique (au niveau transmission) était trop fragile pour subir la charge de deux tigres.

 Les photos, sans être des généralités démontrent bien le contraire ! Faut-il encore faire le lien, ou de dénoncer l’amalgame entre interdire cette manœuvre sur un point de vue technique ou tactique dans une zone de combats.

 Mais le Tigre ainsi configurer, c’est  à dire sans équipement de combat,
- Pas de canon.
- Absence du manchon du canon,
- Pas de plaque interne de blindage du masque du canon.
- Pas de dispositif de récupération du tir (recul).
- Pas de culasse.
- Pas de système motorisé de rotation de la tourelle (certainement moins utile).
- Pas de munition de 88mm.
- Absence des racks à obus de part et d’autre de la caisse.
- Pas d’accessoires propre pour le combat,
démontre la réduction de poids de plus ou moins 3000Kgr. On ne sait si c’est valable, mais c’est plausible !

Car il faut bien se dire que le dégagement d’un véhicule hors d’une zone de combat ne se fait pas sur de grande distance, juste de quoi le dégager hors de porté des armes ennemies (zone de regroupement) pour ainsi être retiré vers le parc atelier avec des moyens classiques. Comme par exemple avec deux Sdkfz.9 FAMO.

  Les pilotes de ce type de véhicule étaient formés pour ajuster le rapport vitesse-puissance et réaliser cette manœuvre sans dégâts.

 Si l’on reprend comme exemple la photo des deux Tigre de la s.SS.Pz.Abt.101 en Normandie Juin 1944, secteur de Villers-Bocage. L’opération de traction devient un risque pour ceux-ci par le danger constant parvenant du ciel, les deux chars étaient des proies faciles pour l’aviation alliée !

La manœuvre ne devait pas se faire à grande vitesse, et le risque de perdre deux chars au lieu d’un seul était plausible ! La consigne d’interdiction de tracter est ici applicable, en journée du moins….

  De nos jours, dans les armées blindées modernes, cette tactique est toujours d’application avec des chars de dépannage provenant de la même série que les chars qu’ils dégagent de la zone de combat.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

BergeLéopard tractant un vieux M46 (Fort d'Aubin-Neuchâteau - 2012)

  Un fait est certain ! Les opérations de traction de chars dans une zone de combats, ne ce fait pas dans les mêmes conditions que dans une zone calme.

Les techniques et les moyens sont totalement différents. Surtout à l’époque !

On résumera que dans une zone de combats, la traction d’un char dans l’urgence et au risque d’être sous les feux de l’ennemi est considéré comme de la récupération. En temps normal la traction d’un char est considérée comme du dépannage ou de la maintenance.

La série de photos de la page suivante, montre des opérations de dépannage par Sdkfz.9 FAMO,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tigre I N°813 de la s.Pz.Abt.501 (8comp. 10Pz.Div.) en remorquage par des Sdkfz.9 Famo en Tunisie 1942
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tigre I N°114 de la s.Pz.Abt.503, Russie

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Exemple de remorquages de différents types de panzer


Analyse du treuil de tourelle,

 Ici aussi, on a énormément spéculé sur sa fonction de base et sous-estimé son utilité.

Treuil trop faible pour réaliser une opération de traction, même pour faire un simple travail de dégagement ?
Ce type de treuil ne pouvait même pas servir pour de la maintenance moteur ?

Mais si on analyse encore une fois les photos suivantes,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tigre I N°141 de la s.Pz.Abt.501 en maintenance moteur en Tunisie 1942.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tigre I N°431 de la s.Pz.Abt.502 en maintenance moteur, Russie début 1944.

Sans parler du treuil des Sdkfz.9, on peut remarquer que l’on sous-estime encore une fois les caractéristiques volumétriques du moteur d’un char Tigre I.

 Si l’on compare le treuil au niveau des potences des Sdkfz.9 qui semble être bien adapté pour ce type d’opération, au treuil de notre Tigre ! Il semble qu’il n’y a pas de grandes différences ! Les gabarits des deux types de treuils semblent être semblables et si l’on tient compte du système de démultiplication sur les Sdkfz.9, les caractéristiques en charge utile sont certainement assez proches. On pourra aussi constater que le bras de treuil de tourelle semble avoir un diamètre légèrement plus grand,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Gros plans sur le treuil de notre Tigre qui n’est pas motorisé.

 A vrais dire, on ne sait si le treuil de notre Tigre était fait pour cette fonction, mais certainement plus adapté pour d’autres opérations techniques. Et tactiquement une maintenance de moteur ne se fait certainement pas sur la ligne de front, mais bien à l’arrière et surtout au calme !

 Dans le cas d’une opération de récupération d’urgence d’un char dans une zone de combats (voir No man’s land) ! II faudra tenir compte, surtout au niveau des dégâts occasionnés sur le véhicule à récupérer, au fait qu’il soit en bonne condition pour être tracté vers la zone de récupération (de regroupement).

 Indépendant au fait qu’un char complètement incendié où détruit n’est plus valable, un char avec au moins son train de roulement endommagé, peut être récupéré. Et sur la zone de front, peut même être remis en état.

 Un équipage de panzer avait certainement subis un entraînement adéquat pour ce cas de figure.

Les opérations de maintenance individuelles d’un barbotin ne nécessitent pas spécifiquement du matériel lourd. Mais l’utilisation de l’équipement de base est tributaire des évènements dans la zone d’opération.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Opération de maintenance rapide d’un barbotin avant gauche en mauvais état d’un Tigre I. A droite ce trouve le barbotin de remplacement.


 Conclusion ! Les étapes de remise en état d’un train de roulement avec treuil, sont bien nécessaires avant toutes opérations de remorquage d’urgence ou même de maintenance. Dans ce cas le treuil est vraiment utile, non ?

Analyse de la dénomination du Tigre-Tracteur

 Dans cette partie, on va analyser la dénomination de ce Tigre I !

 Par l’étude de la description du dispositif de remorquage et de la fonctionnalité du treuil, on peut totalement admettre que ce Tigre n’est pas fait pour de la simple maintenance. N’étant pas de série, il est difficile de le classifier dans la catégorie des chars allemands de maintenance ou de dépannage (famille des Berge…).

  Quand on reprend la majorité des vrais BergePanzer, toutes versions confondues ! Il est certain que par leur allure et fonction ce type de véhicule fut réellement étudié pour réaliser du remorquage et de la maintenance générale. Il suffit de reprendre le Sdkfz.179 Bergepanther qui à lui seul est certainement l’aboutissement parfait pour ce type de véhicule.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sdkfz.179 BergePanther, le plus parfait des BergePanzer.


 De ce fait, pour notre mystérieux Tigre, il sera plutôt justiciable de le classifier comme une sorte de tracteur pour zone de combats. D’où Tigre-Tracteur !

  Maintenant, avec ce véhicule, un autre dilemme ce présente ? C’est avec le code et la désignation, Sdkfz.185 BERGETIGER.

Cette dénomination depuis plus de 69 ans lui est attribuée, toutes les références techniques et historiques, pour ne pas parler du monde du modélisme, lui colle cette étiquette.

En fait cette dénomination proviendrait de l’archivage technique alliée suite à la capture de ce véhicule, en faisant donc référence au véhicule d’origine (voir châssis du Sdkfz.181) Tigre I et à sa fonction de base correspondant à la famille des Bergepanzer. Sans aucunes autres indications spécifiques sur ce char, on lui a simplement collé le préfixe BERGE, sans plus !

A l’origine le véritable Bergepanzer Tiger (P), provient de  configuration de trois des cinqs châssis VK4501 (P) complet, et réellement sortis d’usine en amont d’une production total de 95 châssis.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Bergepanzer (P) de la 3/Pz.Jag.Abt.653, Russie 1944.


Hors des cinq VK4501, un seul fut configuré comme char de commandement Panzerbefehlswagen VI (P) à la schwere.Panzerjager Abteilung 653. Il fut utilisé par le commandant (Hptm) Grillenberg (N° de tourelle ; 003), sur le front de l’est début 1944.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’unique Tigre (P) en service, début 1944, Front de l’est


 Tandis que le dernier châssis VK4501 fut étudié et transformer en RammTiger, char prévu comme véhicule bélier, portant une sorte de carapace d’acier (sur toute sa structure). Pour presque toute la période de 1943, le reste des 90 châssis de la production basés sur le VK4501 (P) donnera naissance aux Sdkfz.184 Ferdinand, puis Elephant.

Dans les archives et listing technique de la nomenclature de production usine pour les blindées allemands, la seul référence ‘Sdkfz.185’ n’est même pas spécifiée ou même rattachée à une production minime de Tigre, voir même à une série en  configuration de maintenance qui suivrait la série des Bergepanzer.

Mais il faut également considérer que dans certaines archives le code Sdkfz.185 désigne aussi le prototype du JagdTiger avec canon de L/71 de 88mm KwK 43. Mais ce n’est pas encore prouvé ?

Certaines sources indiqueraient qu’il y aurai eu courant 1944 au sein de la  s.Pz.Abt.509, trois véhicules de cette catégorie, et qui furent transmit à la  s.Pz.Abt.501 en septembre 1944. Mais sans autre indication formel, cela reste encore non prouvé ?

 En fait, il semble bien que le terme BERGETIGER est ici utilisé pour éviter l’amalgame et ainsi bien différencier les deux véhicules, non pas par rapport à leur fonction théorique, mais plutôt par le type de véhicule !

  Il faut spécifiquement signaler un fait pour une unité qui fut engagée en Italie en février 1944, c’est la 1ére compagnie de la s.JagPz.653 équipe de Sdkfz.184 ELEPHANT. Tandis que la 2ème et la 3ème  compagnie restèrent sur le front de l’est, avec au moins un Sdkfz.179 Bergepanther (voir tableau).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tableau de la 1/Pz.jag.Abt.653 en Italie début 1944, ce dernier montre la présence d’un Bergepanzer Tiger (P)


 Si on étudie la structure théorique de cette unité, on constate au moins la présence de trois Bergepanzer Tiger (P), et avec certainement la présence d’un Bergepanzer Tiger (P) en Italie au début 1944 avec la 1ére compagnie et les deux autres en Russie. Cela correspondrait aux trois seuls et uniques ‘Bergepanzer Tigre (P)’ fabriqués en septembre 1943.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tableau de la 2 & 3/Pz.jag.Abt.653 en Russie début 1944, et présence de deux Bergepanzer Tiger (P) + un BergePanther


 Pour cette période, dans la zone d’Anzio – Aprilia en Février 1944, se trouvait également la s.Pz.Abt.508 avec ses chars Sdkfz.181 Tigre (série Mi-production). Cette unité de Tigre fut formée en été 1943 en Allemagne, puis en France à Mailly-le-camp. Ayant seulement reçu ses premiers Tigres que vers décembre 1943, il n’est pas certain que cette unité fût réellement complète pour la suite, voir même complète avec ses unités de logistique.

Des sources historiques liées au carnet de marche spécifieraient que notre Tigre-tracteur aurait été configuré début mars 1944 (entre le 1 mars et le 05 mars 1944), dans des ateliers de logistique de la s.Pz.Abt.508 suite à son arrivé précipité en Italie. Mais ici aussi ce n’est pas encore prouvé ?

D’abord structurée avec deux compagnies, elle fut complétée avec une compagnie indépendante, la 313.Kp.Funklenk équipée de petits véhicules télécommandés de type BORGWARD BIV, qui deviendra la 3ème compagnie de cette brigade de Tigre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Borgward BIV équipant la 313.Kp.Funklenk. Ce type de compagnie à la base indépendante était déjà équipée pour réaliser la maintenance générale de ses équipements et autre. Ce type d’unité était totalement autonome.


 Cette unité de Tigre sera rapidement engagée contre la tête de pont d’Anzio, courant février 1944. Puis début Mars 1944, la compagnie Meyer équipé de chars Tigres (8 chars) viendra ainsi compléter l’ensemble de la s.Pz.Abt.508 pour les dernières opérations au Nord-est d’Anzio sur la route de Rome.

 Puisque la photo officielle de notre Tigre-Tracteur fut prise en cette période, et que l’on n’a pas spécifiquement de véritables renseignements sur son unité d’origine, ni même de localisation exacte d’opération dans le secteur d’Anzio !

  Il pourrait alors s’avérer vraisemblable que pour éviter une sorte de confusion avec le seul Bergepanzer Tigre (P) qui à l’origine pourrait être le vrai BergeTiger (P) dans la nomenclature allemande que la désignation comme Sdkfz185 BergeTiger fut choisie pour notre ‘Tigre-Tracteur’ pour permette ainsi de distinguer les deux types de véhicule !

Structure d’une compagnie de Maintenance régimentaire (Werkstattekompanie)

 Théoriquement, celle-ci est composée de trois sections. La 1ère et 2ème section sont identiques. Elles sont composées de véhicules légers et de moyens pour la logistique, les ateliers, le transport du matériel et d’un Sdkfz.9 avec grue de 6t.

La 3ème section est la composante lourde de cette compagnie. Elle sera composée de 2 groupes (mais très souvent 1 seul groupe) équipés de Sdkfz.9 FAMO pour la traction de regroupement, de remorques SdaK116 et des chars de récupération de terrain comme les chars de la famille des ‘BergePanzer’.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Groupe de Commandement ;
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Groupe de récupération de terrain
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Groupe de transport de maintenance,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Groupe de remorquage pour le regroupement,

Remarques ; Au niveau du groupe de récupération, il faut néanmoins ne pas faire de
                       généralités ! Car il est certain que beaucoup d’unités de panzer ne
                       seront que très rarement équipé du matériel adéquat.
                       Et pour celles qui en sont équipés, on comptera qu’un seul et unique 
                       BergePanzer III, IV ou un Bergepanther, voir très rarement deux !
                       De ce fait le véhicule standard de remorquage ou de récupération
                       reste le Sdkfz.9 FAMO.

Analyse du type de châssis

Maintenant un dernier point à citer ! Le type de Tigre ?

 Là aussi, toutes les documentations de description, illustrations graphiques ne font que représenter ce Tigre de façon erronée. Et ne parlons pas du monde du modélisme, fabricants de kits et maquettistes qui réalisent toujours ce dernier avec une configuration qui n’a plus aucune raison d’être.

Il est vrai qu’avec une seule photo de référence ou même avec les quelques rares photos de tourelle et autres, il est très difficile de définir les détails qui permettent de voir la vraie configuration physique et d’en tirer les conclusions adéquates sur le type de châssis ?

Mais certains détails de base peuvent déjà en quelque sorte nous mettre sur la voie. Et même de remettre en question certaines certitudes ! Comme par exemple, le fait de tenir compte des dates de production de certaines séries et les dates des opérations ou furent prises certaines photos !

En général, on a tendance a attribuer à ce véhicule les caractéristiques d’un Mi-production de fin de série (Mars 1944) ou d’un Last-production de début de série.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une des illustrations bien trop typiques et erronées de ce véhicule.


Si on regarde bien les photos surtout celle du châssis, on y découvre quelques points assez contradictoires sur le sujet,
- Avec le dispositif de traction pas de rack porte patins de chenilles.
- Le type de roulement (roues en bandage de caoutchouc).
   Typique des séries Mi-production jusqu’en mars 1944.
- Le petit phare de route placé, non pas en position central sur l’avant.
  Mais bien sur la partie supérieur avant gauche du châssis (et un seul phare).
- Les supports des lanceurs S-Mines sont encore présents.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour la génération des Mi-Production deux séries de base se suivent, c'est-à-dire celle fin août 1943 (base des Early-production) et celle d’octobre 1943.
Par exemple le détail majeur est le fait que la position centrale du phare se fera que pour la série d’octobre 1943, pas avant !

La présence d’une pelle sur le glacis avant est supprimée pour la série d’octobre 1943. Mais emplacement utilisé pour fixer les barres de traction en V.

 Un autre détail qui a son importance, c’est les différents supports lances fumigènes, qui seront supprimés pour la série d’octobre 1943. Et qui à première vue sont encore bien présent sur la partie arrière du châssis de notre Tigre-Tracteur. La photo de la vue arrière montre bien le support de fixation soudé.

Le petit coffre à outil monté à gauche de la plaque arrière de la caisse.

 Rien qu’avec lest 2 derniers types de détails, on est presque sûr d’avoir un châssis de la première série des ‘Mi-Production’ réalisé fin août, début septembre 1943.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


 Le début des série des ‘Mi-Production’ en août-septembre 1943, au niveau des châssis, comprendra dans un premier temps la fin de stock des ‘Early-production’ configurer sur certains points aux normes de la série des Mi-production.

- Configuration de la tourelle ? Si c’est bien un châssis de Mi-production, la tourelle doit suivre le même raisonnement au niveau production de septembre 1943 à mars  1944, on aura la tourelle suivante,  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tourelle de série septembre 1943 à mars 1944


Ce type de tourelle est typique pour la série des Mi-production, surtout au niveau du tourelleau du chef de char. On notera la présence, d’un bouchon pour l’orifice du pistolet lances fusées, ce dernier sera supprimé sur les tourelles de série Last-production et remplacé par un dispositif plus approprié de toiture.

Sur les photos de la tourelle de notre Tigre-Tracteur, les supports des patins de rechange pour les chenilles ne semblent pas être présents ? Retirés au chalumeau, pour dégager la zone de travail  de manœuvre du treuil, à voir ?

- Configuration des fixations et attaches sur le flanc gauche de la caisse,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce modèle de fixation est typique d’un châssis de Mi-production de fin d’été 1943 et est semblable aux fixations de la photo (vue latéral)


- Configuration et forme des terminaux avant de la caisse,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A gauche configuration de série Mi-production jusqu’en mars 1944, à droite configuration de série Last-production jusqu’en juin 1944.


- Type de barbotin, ici il faut tenir compte de l’allure et du dessin de l’axe central,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A gauche c’est le modèle typique de Mi-production, et le modèle de droite est le Last-production.


En septembre 1943, les Tigre sortant d’usine portent le revêtement antimagnétique ZIMMERIT. La tourelle de notre Tigre-Tracteur montre la présence de celle-ci !

 N’ayant, jusqu’à nouvelle ordre, pas d’autre photos montrant plus de détails de notre Tigre-tracteur, surtout au niveau de la partie supérieur de la caisse et de ce fait de la disposition de tout les accessoires de base d’un Tigre (Pelle, hache, marteau, câbles, crochets de remorquage, sabot pour le cric….etc.), il est actuellement difficile d’en tirer les conclusions sur la présence ou pas et la disposition exacte de ce type d’accessoires ?

Mais il est certain que pour les mêmes raisons que l’armement, les accessoires pour des raisons d’utilisations et pratiques (autre que la configuration de combat) auront certainement subit une configuration plus spécifique à la nouvelle fonction de la part de l’équipage de ce véhicule !

 Même si nous somme en mars 1944, et avec l’ensemble des détails cités ci-dessus, il est clair que le châssis de ce Tigre est de la série des Mi-Production de première génération (voir série de Septembre à Octobre 1943).

Car la prochaine série (Last Production) ne sortira d’usine qu’en mars 1944.

 Maintenant, après le descriptif  fonctionnel, puis technique ! On va décrire son allure  au niveau camouflage ! Ici aussi pas mal d’illustration erronées présentent un véhicule avec un camouflage hors contexte et qui n’est pas représentatif de cette période, secteur d’Anzio en Mars-Avril 1944.

Il est très souvent admis que le camouflage est réalisé avec seulement du vert-olive, appliquée en petites zébrures.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Avril 1944, Italie - Photo couleur d’un Tigre I de la 3/s.Pz.Abt 508 en révision.


On constate que la grande majorité des Tigres, et particulièrement ceux de la s.Pz.Abt 508, engagés sur le front Italien, portaient un camouflage en trois tons, Jaune sable + de grandes zébrures (lignes) réalisées avec le brun-rouge et le vert-olive typique de la nomenclature des camouflages allemands pour cette période.

2.ANALYSE FINALE ET CONCLUSION

Si on tient compte de l’ensemble des ‘BergePanzer’ de production (Pz.III, Pz.IV, Panther….etc.) avec leur allure, leur configuration et les caractéristiques techniques communes pour leurs fonctions bien spécifiques ! Celles-ci auraient certainement apparues sur une série de vrai ‘BergeTiger’, si ceux-ci avaient  été produits ?

On aura certainement obtenu la configuration suivante pour ce type de véhicule de récupération,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Si un châssis d’un Sdkfz.181 aurait été produit pour faire un ‘BergeTiger’, il y a de forte chance que ce dernier ressemble au modèle ci-dessus


Si on analyse encore en profondeur certains détails de ce véhicule, on remarquera la présence de quelques accessoires qui démontre bien qu’à l’origine ce véhicule était bien un ‘Tigre’ initialement prévus pour le combat ! Donc un ‘Tigre’ de production entièrement reconfiguré en tracteur de combat !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une image en haute résolution permet de faire voir certains détails, comme le dispositif de montage d’antenne Fug8 des ‘Befehlswagen’


Les ‘Tigre’ de série équipés de la sorte, étaient repris sous le code Sdkfz.268. Leur équipement radio était assez important. Le véhicule était reconnaissable par sa série d’antennes supplémentaires (Fug5 et Fug8). Il y avait seulement 2 à 3 véhicules ainsi configurés dans le Staff de commandement d’un bataillon de Tigre. Une autre configuration radio était prévue, avec les radios Fug5 et Fug7 ! Ce type de ‘Tigre’ est repris sous le code Sdkfz.267.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Puisque nous avons affaire à un Befehlswagen, il faudra tenir compte des fixations des accessoires porte antennes


Cette preuve supplémentaire démontre bien un besoin spécifique, voir urgent de réaliser un Tigre tracteur en partant d’un véhicule déjà existant ! C'est-à-dire un Sdkfz.268 ‘Tigre Befehlswagen’, qui n’est plus apte à combattre !

A moins que notre Tigre-Tracteur soit effectivement équipé de radios qui permettent de rester en communication avec l’ensemble des compagnies sur une large zone d’opération. Ici, il faudra étudier le cas pour les autres séries de ‘Bergepanzer’ ?

Par le fait de n’avoir aucunes autres photos, qui montre ce dernier sur d’autres théâtres d’opérations ou dans d’autre configuration de combat, démontre bien que cela était bien un char unique en son genre, du moins dans la série des ‘Sdkfz.181’.

 Que cela était certainement le résultat unique d’un bricolage propre à une unité de maintenance ou de dépannage (Kie. Werkstatt) ! Une unité indépendante ou rattachée à la s.Pz.Abt 508 débuts 1944, sur le front Italien. En lieu et place des vrais Bergepanzer Tigre (P) ou Sdkfz.179 BergePanther !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Résultat final du Tigre-Tracteur, sur base du kit Italeri au 1/35ème qui demande pas mal de travail de corrections (2010-2012)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Autre très beau résultat plus concret du Tigre-Tracteur, sur base du kit ACADEMY au 1/35ème (2015-2016)

Réalisation du Kit au 1/35ème 'Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 2)'
Lien ; [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

BIBLIOGRAPHIE ;

]left]Tigre I in Action, Squadron/Signal Publications.[/left]

Tigre sur le front de l’ouest & Tigre sur le front de l’est. au édition Histoire & Collection - Jean Restayn – 2001 et 2003.

Tiger Tank[/font] (Modeler’s guide), Military Miniatures in review – P.A.Stansell – 2003.

Les Panzer Normandie 44 Edition Heimdal – Eric Lefevre – 1978

On Target N°1 Tiger I & II Verlinden Production – 1984 And Armor in detail N°1 Tiger I Ausf E Verlinden production – 19xx.



Quelques liens de sites spécifiques sur les Sdkfz.181 Tigre,
[/url][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Site de belles photos.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Site de description des ‘Tigre’.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Site de description des ‘Tigre’.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Site technique sur les ‘Tigre’.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Site technique sur les ‘Tigre’.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Quelques liens de sites spécifiques sur l’histoire et l’historique des unités de panzer allemandes,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cet article fut éditer pour le RMA de Bruxelles en deux parties, cela concernera les revues N° 107 de septembre 2012.
                                                                                                                                                 N° 108 de Janvier 2013

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] tankmuseum.be/

 [/b]
[/sup]


Dernière édition par SAS le Dim 15 Jan - 16:23, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
panzer-model
Hésite à passer à l'aérographe !
Hésite à passer à l'aérographe !
panzer-model

Inscrit le : 04/08/2007

Masculin Age : 49

Localisation : hérault
Pays : Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! France10
Kits en cours : E 10, sherman, panzerwaffe1946, Wolf I Kpf.Rt 10 ausf B (Mekatank), Blohm und Voss P.212.03 Strahljager, Fock Wulf 183, Horten IX, VK 45.02 P, Messeschmitt HG III/III

Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! Empty
MessageSujet: Re: Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) !   Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! EmptyVen 15 Nov - 20:08

Bonsoir,

Un grand merci pour cet article très intéressant que tu nous fait partager !

Une seule remarque : tu pourrais mettre plus de photos de ta maquette et expliquer les modifs réalisées ?

Ca donne envie de s'en faire un, tu me fais penser que j'ai un Bergepanzer Tiger P qui traine quelque part dans mon stock ! Il faudrait que je m'y remette.

A+
Panzermodel
Revenir en haut Aller en bas
Warnerzaz
Pense que la grappe de maquette pousse sur un plant comme le raisin !!!
Pense que la grappe de maquette pousse sur un plant comme le raisin !!!
Warnerzaz

Inscrit le : 12/06/2012

Masculin Age : 40

Localisation : Tournai belgique
Pays : Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! Belgiu10

Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! Empty
MessageSujet: Re: Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) !   Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! EmptyVen 15 Nov - 23:41

Juste enorme ..
Revenir en haut Aller en bas
http://www.war-models.com
Soixante 12
Découvre qu'il y autre chose que la Gameboy !
Découvre qu'il y autre chose que la Gameboy !
Soixante 12

Inscrit le : 12/11/2013

Masculin Age : 56

Localisation : Melun
Pays : Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! France10
Kits en cours : Panzer 35 T
Panzer 1

Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! Empty
MessageSujet: Re: Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) !   Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! EmptySam 16 Nov - 0:02

Passionnant ! Ecrit et documenté parfaitement ! Bravo merci 
Revenir en haut Aller en bas
napo39
Peind aussi bien avec la main droite ....qu'avec le pied gauche !
Peind aussi bien avec la main droite ....qu'avec le pied gauche !
napo39

Inscrit le : 20/02/2013

Masculin Age : 45

Localisation : DAMPIERRE - JURA
Pays : Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! France10
Kits en cours : 4 Jagdtiger différents
Jagdpanzer E-100
Panzer IV Ausf J Tourelle Schmalturm
TIGER II (Porsche) Dragon
Stryker M1132 Trumpeter



Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! Empty
MessageSujet: Re: Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) !   Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! EmptySam 16 Nov - 9:22

Bjr,

Magnifique article.

Pour information, ce véhicule n'était pas au 1/Pz.jag.Abt.653 car on ne trouve aucune info dans le livre The Combat History of German Heavy Ant-Tank Uni 653 de Karlheinz Munch.
Et pourtant ce bataillon avait de l'idée avec son Bergepanther + tourelle Panzer IV

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.collection-insignes-napo39.fr
bat
Colle toutes les pièces... et ses doigts !
Colle toutes les pièces... et ses doigts !
bat

Inscrit le : 09/06/2013

Masculin Age : 45

Localisation : yonne
Pays : Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! France10
Kits en cours : flammpanzer 3
panther G early
panzer IV
tigre I

Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! Empty
MessageSujet: Re: Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) !   Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! EmptySam 16 Nov - 9:56

merci pour ce descriptif tres interressant thumright 
Revenir en haut Aller en bas
Panther2010
Pique les stylos de ses collégues pour recuperer du tube plastique !
Pique les stylos de ses collégues pour recuperer du tube plastique !
Panther2010

Inscrit le : 07/02/2012

Masculin Age : 49

Localisation : Ain
Pays : Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! France10
Kits en cours : 3 kits et 2 dioramas/scénettes

Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! Empty
MessageSujet: Re: Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) !   Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! EmptySam 16 Nov - 23:23

Très instructif même s'il ne s'agit que d'un seul engin, toutes les infos et les recoupements nécessaires pour réaliser ta maquette ... tu as réussi à me couper le souffle SAS! Shocked applaudit applaudit applaudit applaudit
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! Empty
MessageSujet: Re: Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) !   Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Tigertractor - Italie Mars 1943 (Part 1) !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maquette Garden :: Hier et Aujourd'hui :: . :: Le coin doc-
Sauter vers: