Maquette Garden
Bonjour cher visiteur,

Vous pouvez utiliser le forum sans y être inscrit .


A bientôt !


Hello,

You can post something even if you're not registered !

Don't worry if you don't speak French !

Maquette Garden

Maquette Garden Forum diorama figurines véhicules militaires
 
AccueilPortail*ÉvènementsGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Les Forts de la PFL (1888-1892)

Aller en bas 
AuteurMessage
SAS
Découvre qu'il y autre chose que la Gameboy !
Découvre qu'il y autre chose que la Gameboy !
SAS

Inscrit le : 18/09/2013

Masculin Age : 52

Localisation : Liège
Pays : Les Forts de la PFL (1888-1892) Belgiu10
Kits en cours : Pensez à remettre votre liste à jour !

Les Forts de la PFL (1888-1892) Empty
MessageSujet: Les Forts de la PFL (1888-1892)   Les Forts de la PFL (1888-1892) EmptyVen 1 Nov - 22:57

PLACE FORTE DE LIEGE - PFL
0.Historique
Dans le contexte historique de la période de 1870, la neutralité de la Belgique du Roi Léopold. II est fortement menacée. Tantôt par le sud, par la France de Napoléon.III et par le Nord-est, via la monté en puissance de l’Allemagne de Bismark. En 1886, la situation internationale est encore sous tension par les événements Russo-Autrichien dans le secteur des Balkans et la France suite à l’annexion de l’Alsace-Lorraine est dans une situation de vengeance potentielle !

Entre 1875 et 1885, la France élabore toute une ligne de fortification d’arrêt, rives de la Meuse (de Verdun à Toul) et le réseau défensif de la Haute-Moselle. L’Allemagne réalise de son coté un ensemble de fortification au niveau des Vosges, de l’Alsace et ils fortifient le secteur de Metz, Thionville et Strasbourg.

En résumer, toutes offensives sur ce secteur frontalier donnera théoriquement une sorte de statuquo ! Ce qui démontre que stratégiquement qu’une quelconque offensive Est-ouest ou Ouest-est  demandera un décalage vers le nord, donc par la Belgique.

De ce fait Léopold. II et son gouvernement prennent conscience que le potentiel de la défense de la Belgique doit être totalement reconsidéré. C’est ainsi qu’est lancé les réformes sur la reconfiguration dans un premier temps des fortifications de la vallée de la Meuse, Namur & Liège, puis du service militaire obligatoire.

Les Fortifications seront basées sur les plans du Général. A. Brialmont. L’ensemble des différents chantiers de fortification de la Meuse furent réalisées entre 1888 et 1892. Il y aura ainsi 9 forts autour de Namur et 12 forts autour de Liège.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Brialm11
Alexis Brialmont 1821-1903
Les Forts de la PFL (1888-1892) 1888-111
Coffrage du massif central dun fort de type brialmont 1888-1892 (Musée des armée - Bruxelles)
1.Architecture & Technique
La technique des forts ‘Brialmont’ sera une combinaison qui utilise pour la première fois le ciment ‘Portland’ (non armé) pour la réalisation des infrastructures et le cuirassement global de l’artillerie.

La forme théorique d’un fort de type ‘Brialmont’ est triangulaire, les coins formeront les saillants.
La forme des forts sera fortement tributaire de la topographie du terrain ou sera élaboré ceux-ci.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Plan_f11

C’est pour cela que l’on trouvera généralement les forts de forme triangulaire en plaine et le fort à 4 saillant sur des collines base ou des massifs rocheux, car au niveau dimensions les modèles en quadrilatère sont souvent plus ramassés (avant glacis non étendu)
Les Forts de la PFL (1888-1892) Massif15Les Forts de la PFL (1888-1892) Fossas11Les Forts de la PFL (1888-1892) Coffre23
     Configuration des massifs     Configuration des flanquements (Coffres)    Configuration des coffres de tête

1.1.Structure & Dimensions
-Front de gorges (fossé de gorge) ;
Zone de séparation entre les locaux de contre-escarpe et les locaux d’escarpe.
190m de longueur pour un petit fort et de = ou - 200m pour un grand fort, 10m de large.
Les Forts de la PFL (1888-1892) 22-78510
Fort de Hollogne, à gauche les locaux d'escarpe et à droite la contre-escarpe et en arrière plans le coffre de gorge (Saillant III)
Les Forts de la PFL (1888-1892) Coffre19
                                                            Coffre de tête d'un grand fort, ici le Fort de Loncin
Les Forts de la PFL (1888-1892) Coffre20
                                                           Coffre de tête d'un petit Fort, ici le Fort de Hollogne.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Coffre21
    Coffre du saillant N°III (Fossé de gorges) du Fort de Hollogne, à gauche les pièges à obus en opposition au tirs des coffres de tête.

-Poterne d’entrée principale (orienté vers la place forte) ; 14m de longueur
                                                                                             3m de hauteur (voûté).
Les Forts de la PFL (1888-1892) Potern14
                             Configuration d'origine d'une poterne d'entrée, en arrière plans le massif avec le phare cuirassé
Les Forts de la PFL (1888-1892) Grille11
                                   Fort de hollogne, poterrne d'entrée avec sa grille et son pont coulissant
Les Forts de la PFL (1888-1892) Coffre22
                                       Casemate de protection de la poterne d'entrée principale (Fort de Hollogne)

Une rampe douce de 40m de moyenne permet d’arrivée du niveau haut des avant-glacis à la base inférieure de la poterne principale d’entrée.

La poterne d’entrée est protégée par un coffre tambour pour quatre fusiliers qui permettent de prendre latéralement la défense de la poterne.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Coffre18
                                                                Poterne d'entrée - Coffre tambour du Fort de Lantin

L’accès est barré par une grille métallique et par un fossé de 4m de profondeur et de 3,75m de longueur. Le fossé est recouvert par un pont roulant, glissant sous le corps de garde de temps de guerre.

-Murs latéraux ; d’une longueur moyenne de 190m pour les petits forts triangulaires.
d’une longueur moyenne de 200m pour les grands forts triangulaires.
d’une longueur moyenne de 100m pour les petits forts à 4 saillants.
L’épaisseur est de 1m, pour une hauteur de 5m.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Fossa_13
                                                    Fort de lantin, Fossé su saillant I - II avec son mur latéral

-Locaux de contre-escarpe (boulangerie-cuisine, buanderie, cachots, poterne d’entrée avec corps de garde, réserve, garages pour canons 5,7Cm de campagne) ; hauteur approximative 7m.
                     3m aux angles (plafond) et 2m d’épaisseur aux locaux (face).

-Locaux d’escarpe (entrée du massif, casemate de poterne d’entrée et chambrées); hauteur approximative 6m.
                                                                                                                            3m aux angles (plafond) et 1,5m d’épaisseur aux locaux (face).

La poterne d’entrée du massif aura la même configuration que pour l’entrée principale (Contre-escarpe). L’accès est barré par une grille métallique et par un fossé de 4m de profondeur et de 3,75m de longueur. Le fossé est recouvert par un pont roulant, glissant sous le coffre de poterne.

Cette partie ne devait théoriquement pas recevoir de coups directs de la part de l’artillerie ennemie.

Au niveau dimension, les chambrées sont comprises entre 30 et 45m².

-Massif ; C’est la partie supérieur du fort. C’est dans cette zone que l’on retrouvera l’ensemble regroupé de l’artillerie lourde du fort (coupoles) et le phare d’observation. L’étage intermédiaire comprendra la grande salle (salle de rassemblement) avec l’accès aux différentes coupoles + leur soute à munitions, poste de tirs, salle de la dynamo, couloir du coffre de tête et l’escalier du phare et du débouché d’infanterie qui permet de sortir sur le terre-plein du massif (banquettes d’infanterie)
Les Forts de la PFL (1888-1892) P2281813
             Vue d'ensemble du massif restaurer du fort de Lantin, au premier plans la coupole de l'obusier de 21Cm.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Img_1511
                           Maquette au 1/35ème du débouché d'infanterie (réalisation de l'auteur de l'article)

Remarques; Suite au combats d'août 1914 et à l'occupation par les Allemands des forts, ceux-ci réaliseront les réparations et
                      les modifications adéquates.
                      C'est pour cela que certaines parties ne sont plus dans leur configurations d'origine (1888-1914)
                      Cela concerne la poterne d'entrée principale qui verra le bétonnage total des fenêtres qui deviendront des postes
                                              de tirs pour fantassins.
                                              la poterne du massif centrale, la poterne est totalement transformée en sas avec chicane.
                                              le débouché d'infanterie qui deviendra une casemate à double sortie.
                                              une amélioration de la ventilation + dispositif de surpression.
                      (cette partie fera l'objet d'une étude plus spécifique dans un autre article qui reprendra la période des transformations
                       d'entre les deux guerres - Années 30, configuration de la nouvelle PFL !)

De part et d’autre du massif, on trouvera des citernes d’eau intégrées dans la masse bétonné (voir plans)
Les Forts de la PFL (1888-1892) Esc_da10
Vue d'une partie de la grande salle (massif), au premier plans l'escalier du débouché d'infanterie et à coté l'entrée du bureau de tirs (PC)

1.2.Description de l’Armement
1.2.1.Coupole pour canons 2x15Cm.
Cette coupole est située en avant du phare d’observation.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Coupol15
Les 2 canons Krupp de 15Cm M1886 sont placés dans une coupole de type ‘Creusot & Vandekerchove’, fixés sur un affût avec freins hydrauliques.
La coupole est placée dans un puits de 8m de haut avec une épaisseur de 2m pour les parois.

La coupole est divisée en trois parties, la chambre de tir, le niveau intermédiaire et inférieur qui comprend l’ensemble de la mécanique de rotation et de monté des munitions. L’accès se fait par une simple échelle et la communication entre étages se fait par portes voix.

Toutes les manœuvres de rotations et de commande du monte-charge sont réalisées à la force musculaire.

Coupole ; partie mobile 140 tonnes.
Poids total : 224 tonnes.
Canon ; longueur : 3750mm avec 36 rayures.
Angle de tir ; +25° à -2°
Poids : 3000 kg.

Munitions ;
obus ordinaire                   32kg. Portée de 8500m.
obus de rupture en fonte  39kg. Portée de 8500m.
obus allongé en acier       39kg. Portée de 5000m.
obus à shrapnels              38kg. Portée de 6300m.
boite à balles (432 billes) 39kg. Portée de  400m.
Equipage ; 25 hommes.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Cp_2x112
Coupole de 2x15Cm du Fort de Loncin (Une grande partie du massif fut détruit suite à l'explosion d'une des soutes à munitions)

1.2.2.Coupole de 2 canons de 12Cm (Grand fort) et pour 1 canon de 12Cm (Petit fort)
Les coupoles sont situées de part et d’autre du phare d’observation.
Le(s) canon(s) de 12Cm M1886 est placé dans une coupole de type ‘Chatillon-Commentry’
Les Forts de la PFL (1888-1892) Coupol16
Coupole ; partie mobile 92 tonnes.
Poids total : 171 tonnes.
Canon ; longueur : 3000mm avec 32 rayures.
Angle de tir ; +25° à -2°
Poids : 1430 kg.

Munitions ;
obus ordinaire                   18kg. Portée de 8000m.
obus de rupture en fonte  20kg. Portée de 6100m.
obus à shrapnels              19.7kg. Portée de 6100m.
Equipage ; 25 hommes pour la 2x12Cm et 16 hommes pour la 1x12Cm.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Cp_2x111
                                                                    Coupole de 2x12Cm gauche du Fort de Loncin.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Cp_12010
                                                    Chambre à canon de la coupole de 2x12Cm du Fort de Loncin

1.2.3.Coupole pour Obusier de 21Cm.
Les deux coupoles sont situées de part et d’autre de la tête du massif pour un grand fort. Et pour un petit fort elle sera placée en avant de la coupole des 15Cm. Pour certains petits forts le puits de la coupole de 21Cm sera décalé de l’axe central du massif.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Obusie10
L’obusier est placé dans une coupole de type ‘Grunsonwerk’. Un petit fort aura une seule coupole pour obusier de 21Cm et un grand fort en aura deux. Le puits de coupole est divisé en deux parties, la chambre de tir et l’étage inférieur.

La coupole demande à être soulevée de 8mm pour pouvoir réaliser sa rotation. Toutes les manœuvres de rotations et de commande du monte-charge sont réalisées à la force musculaire.

Coupole ; partie mobile 38 tonnes.
Poids total : 100 tonnes.
Obusier ; longueur : 2465mm avec 48 rayures.
Angle de tir ; +35° à +5°
Poids : 3100 kg.

Munitions ;
obus ordinaire       91kg. Portée de 6900m.
obus à shrapnels  90kg. Portée de 7000m.
Equipage ; 13 hommes.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Cp11
                                       Coupole d'une fortification Scandinave similaire au coupole des 21Cm

1.2.4.Coupole de Saillant avec canon de 5.7Cm à tir rapide.
Ce type de coupole sera au nombre de quatre pour les grands forts et pour les petits fort avec quatre saillants. Pour les petits forts triangulaire, elles seront au nombre de trois.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Coupol17
Le canon de 5,7Cm de type ‘Nordenfeld’ est placé dans une coupole de type ‘Grunsonwerk’ M1888 éclipsable. Le canon est porté sur glissière qui lui permet de sortir du manteau de la coupole pour les tirs.

Coupole ;
Poids total : 34 tonnes.
Canon ; longueur : 1460mm avec 24 rayures.
Angle de tir ; +10° à -8°
Poids : 190 kg.

Munitions ;
obus en fonte      2,72kg. Portée de 3500m.
obus en acier  2,73kg. Portée de 3500m.
boite à balles (196 billes) 3,67kg. Portée efficace de 300 à 350m.
Cadence de tirs : 20 Cps/min.
Equipage ; 6 hommes.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Cp_57m10
                                               Coupole de 5.7Cm du saillant II du Fort de Loncin en position de repos.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Canon111
                            Coupole de 5.7Cm du saillant II du Fort de loncin en position de tirs.

1.2.5.Canon ‘Nordenfeld’ de 5.7Cm à tir rapide.
Modèle des coffres
On trouvera ce type de canon dans l’ensemble des coffres de défense et de flanquement (fossés et gorges). Le canon de 5,7Cm de type ‘Nordenfeld’ identique au canon de coupole de saillant est placé sur un affût chandelier en tôle de forme conique, quatre petites roues permettent de déplacer la pièce.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Affut_11

Canon ; longueur : 1460mm avec 24 rayures.
Poids : 193kg.
Affût ; hauteur : 1220mm.
Angle de tir ; +4° à -5°.
Poids : 690kg.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Norden10
Munitions ;
obus en fonte      2,72kg. Portée de 3500m.
obus en acier      2,73kg. Portée de 3500m.
boite à balles (196 billes) 3,67kg. Portée efficace de 300 à 350m.
Cadence de tirs : 36 Cps/min.
Il y a 3 servants par pièces
Les Forts de la PFL (1888-1892) 57mmka10
                                              Canon de 5.7Cm 'Nordenfeld' de coffre (Musée du fort de Loncin)

Modèle de campagne
Il existe aussi un modèle de canon de 5.7Cm de campagne. Ce modèle se trouve au nombre de 2 à 3 pièce dans chaque fort. Ceux-ci sont ainsi stockés dans des garages (alvéoles) situés dans la partie de contre-escarpe.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Ca_nor11
                                                     Canon de 5.7Cm de campagne (Musée des armées - Bruxelles)

Ce type de canon ne sera utilisé que par les unités d’intervalles, cela servira comme artillerie légère supplémentaire à la défense locale des redoutes (tranchés d’infanterie).
Les Forts de la PFL (1888-1892) Redout11
                                                       Plans d'une redoute d'intervalle (Position d'infanterie entre deux forts)

Ce canon est identique au niveau caractéristiques balistiques et munitions, au canon de 5.7Cm des coffres.

1.3.Descriptions divers
1.3.1.Poste d’observation avec phare cuirassé
Les Forts de la PFL (1888-1892) Phare_13
Ce dernier est situé entre les deux coupoles pour canons de 12Cm en position la plus élevé du massif. Cette coupole est éclipsable et son mouvement est commandé par un dispositif hydraulique (axe+piston). La coupole comprend un observateur qui commande également le phare, celui-ci permet de réaliser l’éclairage du périmètre du fort et de communiquer avec ses frères d’arme par le code ‘morse’.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Coupol18

Le projecteur est du type ‘Schuckert & Bouckaert’. Le dispositif de fonctionnement est basé sur un dispositif d’électrode au charbon et la tension de base est 47 volts.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Phare_12

1.3.2.Drainages et égouts
Pour le drainage, il y a des galeries longeant les locaux d’escarpe (murs) qui prennent en charge les eaux de ruissellement et les conduits à l’extérieur de l’ouvrage.

Des égouts recueillaient les eaux ménagères et les vidanges des latrines pour les déverser dans une fosse sous le glacis du fort.

1.3.3.Chaudière
De type ‘Naeyer’ celle-ci était située en dessous de la salle de la dynamo juste après l’entrée de la poudrière de gauche. Cette partie comprend également la soute à charbon de la chaudière.

Une cheminé partait de celle-ci pour débouché au sommet du massif.

1.3.4.Machine à vapeur et Dynamo
Cet ensemble est situé au niveau de la grande salle à gauche du grand escalier avec la chambre du responsable électromécanicien. Au niveau du local de la machine à vapeur se trouvait également l’accumulateur différentiel qui donnait le mouvement de descente et de monté de la coupole du phare.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Sm_0910
                                                                               Machine à vapeur

On trouvait aussi la partie supérieure des 2 poutrelles qui descendaient jusqu’en bas au niveau de la salle de la chaudière, ce dispositif servait de glissières et de guides pour l’ensemble du contrepoids de commande d’équilibre de la coupole du phare.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Sm_0210
                                         Vue d'ensemble des restes de la salle des machines du Fort de Loncin.

La dynamo alimentait sous 78V l’ensemble des circuits d’éclairage du fort. La puissance utile de la machine à vapeur était de 25CV.
Les Forts de la PFL (1888-1892) Sm_0810Les Forts de la PFL (1888-1892) Sm_1010
                                                                      Dynamo et panneau de controle électrique.

2.Description des sites
Les Forts de la PFL (1888-1892) Fort_l11
                       Plans de la position des 12 forts de la position fortifier de Liège (PFL)

2.1.Rive Gauche (Nord de Liège, de l’ouest à l’est)
Fort de Flémalle
Les Forts de la PFL (1888-1892) 01_for11
Grand fort de forme quadrilatère (4 saillants).
Les Forts de la PFL (1888-1892) 01_for11
Situé à 9.2km du centre de Liège.
Distant de 5.6Km du fort de Boncelle.
            de 3.3Km du fort de Hollogne.
Armement
4 coupoles de 5.7Cm.
1 coupole de 2x15Cm.
2 coupoles de 2x12Cm.
2 coupoles de 21Cm.
En courtine 4x5.7Cm.
En coffre double de tête 8x5.7Cm.
En coffre simple de tête 4x5.7Cm.
En coffre de poterne 1x5.7Cm.

Fort de Hollogne
Les Forts de la PFL (1888-1892) 02_for11
Petit fort de forme triangulaire (3 saillants).
Les Forts de la PFL (1888-1892) 02_for11
Situé à 8.4km du centre de Liège.
Distant de 3.3Km du fort de Flémalle.
            de 3.1Km du fort de Loncin.
Armement
3 coupoles de 5.7Cm.
1 coupole de 2x15Cm.
2 coupoles de 1x12Cm.
1 coupole de 21Cm.
En coffre double de tête 8x5.7Cm.
En coffre simple de fossé de gorges 4x5.7Cm.
En coffre de poterne 1x5.7Cm.

Fort de Loncin
Les Forts de la PFL (1888-1892) 03_for11
Grand fort triangulaire (3 saillants).
Les Forts de la PFL (1888-1892) 03_for11
Situé à 7.5km du centre de Liège.
Distant de 3.1Km du fort de Hollogne.
            de 3.2Km du fort de Lantin.
Armement
4 coupoles de 5.7Cm.
1 coupole de 2x15Cm.
2 coupoles de 2x12Cm.
2 coupoles de 21Cm.
En courtine 4x5.7Cm.
En coffre de tête 8x5.7Cm.
En coffre de poterne 1x5.7Cm.

Fort de Lantin
Les Forts de la PFL (1888-1892) 04_for11
Petit fort de forme triangulaire (3 saillants).
Les Forts de la PFL (1888-1892) 04_for11
Situé à 7.2km du centre de Liège.
Distant de 3.2Km du fort de Loncin.
             de 4Km du fort de Liers.
Armement
3 coupoles de 5.7Cm.
1 coupole de 2x15Cm.
2 coupoles de 1x12Cm.
1 coupole de 21Cm.
En coffre double de tête 8x5.7Cm.
En coffre simple de fossé de gorges 4x5.7Cm.
En coffre de poterne 1x5.7Cm.

Fort de Liers
Les Forts de la PFL (1888-1892) 05_for11
Petit fort de forme triangulaire (3 saillants).
Les Forts de la PFL (1888-1892) 05_for11
Situé à 6.5km du centre de Liège.
Distant de 4Km du fort de Lantin.
            de 4.4Km du fort de Pontisse.
Armement
3 coupoles de 5.7Cm.
1 coupole de 2x15Cm.
2 coupoles de 1x12Cm.
1 coupole de 21Cm.
En coffre double de tête 8x5.7Cm.
En coffre simple de fossé de gorges 4x5.7Cm.
En coffre de poterne 1x5.7Cm.

Fort de Pontisse
Les Forts de la PFL (1888-1892) 06_for11
Grand fort de forme quadrilatère (4 saillants).
Les Forts de la PFL (1888-1892) 06_for11
Situé à 7km du centre de Liège.
Distant de 4.4Km du fort de Liers.
            de 4.4Km du fort de Barchon.
Armement
4 coupoles de 5.7Cm.
1 coupole de 2x15Cm.
2 coupoles de 2x12Cm.
2 coupoles de 21Cm.
En courtine 4x5.7Cm.
En coffre double de tête 8x5.7Cm.
En coffre simple de tête 4x5.7Cm.
En coffre de poterne 1x5.7Cm.

2.2.Rive Droite (Sud de Liège, de l’est à l’ouest)
Fort de Barchon
Les Forts de la PFL (1888-1892) 07_for11
Grand fort triangulaire (3 saillants).
Les Forts de la PFL (1888-1892) 07_for11
Situé à 8.3km du centre de Liège.
Distant de 4.4Km du fort de Pontisse.
            de 3.1Km du fort d’Evegnée.
Armement
4 coupoles de 5.7Cm.
1 coupole de 2x15Cm.
2 coupoles de 2x12Cm.
2 coupoles de 21Cm.
En courtine 4x5.7Cm.
En coffre de tête 8x5.7Cm.
En coffre de poterne 1x5.7Cm.

Fort d’Evegnée
Les Forts de la PFL (1888-1892) 08_for11
Petit fort de forme triangulaire (3 saillants).
Les Forts de la PFL (1888-1892) 08_for11
Situé à 9.1km du centre de Liège.
Distant de 3.1Km du fort de Barchon.
             de 3.5Km du fort de Fléron.
Armement
3 coupoles de 5.7Cm.
1 coupole de 2x15Cm.
2 coupoles de 1x12Cm.
1 coupole de 21Cm.
En coffre double de tête 8x5.7Cm.
En coffre simple de fossé de gorges 4x5.7Cm.
En coffre de poterne 1x5.7Cm.

Fort de Fléron
Les Forts de la PFL (1888-1892) 09_for11
Grand fort triangulaire (3 saillants).
Les Forts de la PFL (1888-1892) 09_for11
Situé à 8.1km du centre de Liège.
Distant de 3.5Km du fort d’Evegnée.
            de 4.6Km du fort de Chaudfontaine.
Armement
4 coupoles de 5.7Cm.
1 coupole de 2x15Cm.
2 coupoles de 2x12Cm.
2 coupoles de 21Cm.
En courtine 4x5.7Cm.
En coffre de tête 8x5.7Cm.
En coffre de poterne 1x5.7Cm.

Fort de Chaudfontaine
Les Forts de la PFL (1888-1892) 10_for11
Petit fort de forme quadrilatère (4 saillants).
Les Forts de la PFL (1888-1892) 10_for11
Situé à 7km du centre de Liège.
Distant de 4.6Km du fort de Fléron.
            de 1.9Km du fort d’Embourg.
Armement
4 coupoles de 5.7Cm.
1 coupole de 2x15Cm.
2 coupoles de 1x12Cm.
1 coupole de 21Cm.
En coffre double de tête 8x5.7Cm.
En coffre simple de tête 4x5.7Cm.
En coffre simple de fossé de gorges 4x5.7Cm.
En coffre de poterne 1x5.7Cm.

Fort d’Embourg
Les Forts de la PFL (1888-1892) 11_for11
Petit fort de forme quadrilatère (4 saillants).
Les Forts de la PFL (1888-1892) 11_for11
Situé à 7km du centre de Liège.
Distant de 1.9Km du fort de Chaudfontaine.
            de 6.4Km du fort de Boncelle.
Armement
4 coupoles de 5.7Cm.
1 coupole de 2x15Cm.
2 coupoles de 1x12Cm.
1 coupole de 21Cm.
En coffre double de tête 8x5.7Cm.
En coffre simple de tête 4x5.7Cm.
En coffre simple de fossé de gorges 4x5.7Cm.
En coffre de poterne 1x5.7Cm.

Fort de Boncelle
Les Forts de la PFL (1888-1892) 12_for11
Grand fort triangulaire (3 saillants).
Les Forts de la PFL (1888-1892) 12_for11
Situé à 8.1km du centre de Liège.
Distant de 6.4Km du fort d’Embourg.
             de 5.6Km du fort de Flémalle.
Armement
4 coupoles de 5.7Cm.
1 coupole de 2x15Cm.
2 coupoles de 2x12Cm.
2 coupoles de 21Cm.
En courtine 4x5.7Cm.
En coffre de tête 8x5.7Cm.
En coffre de poterne 1x5.7Cm.

Description de la Position fortifié de Namur
Lien; https://maquette-garden.forumactif.com/t24897-les-forts-de-la-pfn-1888-1892#334724

Liens
http://www.clham.org/050271.htm#CONSTRUCTION DES FORTS DE LA MEUSE DE LEPOQUE BRIALMONT
http://www.clham.org/050271.htm#QUELQUES CHIFFRES concernant LE COUT des FORTS BRIALMONT de LIEGE et de NAMUR.
http://www.clham.org/050272.htm#00
http://www.clham.org/050331.htm#Casemates
http://www.clham.org/050355.htm#TERMINOLOGIE DE LA FORTIFICATION
http://www.clham.org/050522.htm#00
http://www.fortiff.be/ifb/index.php?page=l1
http://www.fortdeloncin.com/
http://users.skynet.be/jchoet/fortifi.htm
http://www.festungsbauten.de/Liege_Startseite.htm
http://www.bunkerfreund.de/2007/09/fort-hollogne-befestigungsanlage-der.html
http://www.maginot60.com/blog/voirphotos-119758-1-1948470216.html
http://www.fortdehollogneliege.be/
http://www.fortdelantin.info/
http://www.fortbarchon.be/
http://www.fortdepontisse.net/

Bibliographie
-Les forts de la Meuse 1888-1892, C .Faque – Edition Les amis de la Citadelle de Namur-1987.
-Forts de la Meuse PFN, Edition Les amis de la Citadelle de Namur-2010.
-Coffrage des Forts de la Meuse (Album des plans), Edition Les amis de la Citadelle de Namur-2011.
-Seul entre meuse & Ourthe (Fort de Boncelle), M.Viatour  Ed.G.Everling SPRL Arlon – 1989.
-Frères d’Armes Herstalien (Fort de Pontisse & de Lierse), D.Bastin Edition Mémogrames-2007.
-Histoire du Fort de Fléron, P.Paulus Edition Communale-1995.
-Documentations exclusive de l'ASBL du Fort de Hollogne (CSFH).
 Historique du Fort de Hollogne. 1ère Edition 1989 et 2ème édition 1995
 Plans technique du fort de Hollogne, Edition 1998.
 Visite illustrée du Fort de Hollogne, Y.labarbe 2007.
 Le Fort de Hollogne au fil de l'Histoire, A.Résimont 2012.
-Le fort de Fléron 1888-1892, J.Brock Edition du CLHAM-1993.
-Construction des forts de la Meuse 1888-1892, A.Gany Edition du CLHAM-1995.
-Documentations exclusive de l’ASBL du Fort de Barchon.
  Construction des forts de la Meuse 1888-1892.
  Plans généreaux des Forts de la PFL.
  Fort de Barchon 1914 - 1940.


Dernière édition par SAS le Dim 3 Nov - 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
gettysburg
Modérateur
Modérateur
gettysburg

Inscrit le : 21/09/2008

Masculin Age : 45

Localisation : lorraine
Pays : Les Forts de la PFL (1888-1892) France10
Kits en cours : Un peu de figurines et un petit Panther G

Les Forts de la PFL (1888-1892) Empty
MessageSujet: Re: Les Forts de la PFL (1888-1892)   Les Forts de la PFL (1888-1892) EmptySam 2 Nov - 22:18

Salut
Un pur régale merci 
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Forts de la PFL (1888-1892)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En cours: [Les éditions Kyklos] La bataille des forts de Guillaume Gonzales
» Ils construisent un chateau fort
» Très forts orages possibles sur le Massif Central
» Talostolida alisonae Burgess, 1983 voir Talostolida pellucens pellucens - (Melvill, 1888)
» Bistolida diauges - (Melvill, 1888)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maquette Garden :: Hier et Aujourd'hui :: . :: Ouvrages et fortifications-
Sauter vers: