Maquette Garden
Bonjour cher visiteur,

Vous pouvez utiliser le forum sans y être inscrit .


A bientôt !


Hello,

You can post something even if you're not registered !

Don't worry if you don't speak French !

Maquette Garden

Maquette Garden diorama figurines véhicules militaires
 
AccueilPortail*FAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 AMX 13 Canon de 90 : autopsie de la maquette TAKOM

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
CHARLIE-CHARLIE
Peind aussi bien avec la main droite ....qu'avec le pied gauche !
Peind aussi bien avec la main droite ....qu'avec le pied gauche !
avatar

Inscrit le : 01/07/2012

Masculin Age : 65

Localisation : RENNES
Pays :
Avertissements : Normal
Kits en cours : Pensez à remettre votre liste à jour !

31012016
MessageAMX 13 Canon de 90 : autopsie de la maquette TAKOM

Bonjour à tous,

j'attendais beaucoup des 3 versions de l'AMX 13 de la société TAKOM et je suis assez déçu de ce qui est sorti.

Déçu pour plusieurs raisons :

- par la qualité car en scrutant les grappes parues sur le site d'Andy MOORE, force est de constater un manque de netteté dans la moulure des pièces, beaucoup semblent "empâtées"
- par la représentation grossière, voire caricaturale de certaines pièces (galet de roulement par exemple),
- manque de précision dans la reproduction de certaines pièces,
- erreurs sur la maquette soit par omissions, soit par présence de faux détails, soit par mauvaise exploitation des photos.

Afin d'aider ceux qui parmi vous souhaiteriez réaliser une maquette "collant" au plus près de la réalité, notamment pour aller sur les tables d'exposition, vous trouverez ci-après mes critiques avec à l'appui les explication et/ou photos ou document étayant mes propos.

- décalcomanies :
la planche est des plus restreintes et bourrée d'erreurs. Il est regrettable de ne pas y avoir mis des numéros de combat de tourelle ainsi que des noms de baptême qui caractérisaient les AMX 13 C90.







A très bientôt pour la suite.

Votre très dévoué C.C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Sujets similaires

-
» AMX 13 Canon de 90 : autopsie de la maquette TAKOM
» Canon de 140mm Modèle 1891 diorama (presque) fini.
» Wagon de flak
» Canon 70-200 2.8 IS II
» Des objectifs ZEISS en monture Canon EF
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

AMX 13 Canon de 90 : autopsie de la maquette TAKOM :: Commentaires

avatar
Photos tourelle AMX 13 C 90
Message le Dim 7 Fév - 20:38 par CHARLIE-CHARLIE
Bonsoir,

comme promis, voici la suite des photos sur la tourelle de l'AMX 13 C 90 avec les explications.



Les explications :

Photo 01 :photo du PH 2 A à poste avec l'OB 26 A du tireur. Pas de patte de renfort sur le U sous le phare. Remarquez la position de la nourrice ainsi que la forme incurvée du déflecteur d'eau de la sortie lunette.

Photo 02 : Ph 2 a en position route, de gauche à droite on observe : la plaque de butée des fanions avec le trou de fixation des haubans d'antenne.Le support de l'appareil de décontamination chimique de 2,5 litres modèle 1962, installé sur toutes les nuques de tourelles à partir de 1964. Le projecteur de tir de nuit PH 2 A (on pouvait tirer en lumière vive en enlevant le filtre) avec sa poignée de préhension, son câble d'alimentation, sa sangle de fixation sur le flanc de tourelle et sa sangle de préhension. L'absence de main courante sur la version C 90. Le support de nourrice à eau du second type (le plus fréquent sur les C 90.

Photo 03 : support du niveau d'artillerie et les 3 plots présents sur toutes les tourelles C 90, prévus pour un système de tir réduit jamais fabriqué (la chaussure est celle de ZUZU  Embarassed ).

Photo 04 : épiscope de tir OB 26 A à poste, toujours installé si le phare est en version Infra-Rouge. Si vous ne le mettez pas et que vous voulez mettre le phare, il ne faut pas mettre le filtre et ne laisser que la vitre claire.

Photo 05 : accès tireur, pas de nervure ou goutte d'eau à l'avant du puits (cette nervure a existé uniquement sur la présérie des AMX 13/75).

Photo 06 : pas de présence des deux pattes proposées par TAKOM, mais une centrale pour les haubans. Positionnement des 3 plots et de la boite support niveau d'artillerie. On voit aussi sur l'épiscope central du chef de char la croix de visée de secours. Sur le kiosque, les 2 pattes de verrouillage ont été cassées.

Photo 07 : triangle de renforcement du support route du phare. Attention, nous avons là un "char pot de fleurs", en service courant le verrou ainsi que la queue d'aronde n'étaient pas peints.

Photo 08 : en haut, la butée de limitation d'ouverture de la trappe du barillet droit afin de ne pas casser le phare. Au même niveau à sa droite, le cavalier de la sangle de fixation du phare. En dessous la bande métallique recouverte de caoutchouc (en mauvais état sur ce "pot de fleurs") amortissant les chocs latéraux du phare sur le flanc de tourelle. En dessous, le support inférieur du phare avec une bande de caoutchouc ainsi que le cavalier de la sangle de fixation.

Photo 09 : de gauche à droite : le support route du phare, la butée de limitation d'ouverture de la trappe de barillet droit. La plaque d'accès au barillet droit avec ses charnières agrémentées de 2 petits ergots (limitateurs d'ouverture d'origine), sa poignée coudée de préhension, le petit rectangle juste au-dessus correspond au système intérieur de verrouillage). Le support de combat du phare du modèle avec l'entretoise vissée (jusqu'en 1970) et non pas soudée (après 1970). Le capot blindé du ventilateur de tourelle. La prise d'alimentation du phare (110 mm x 80 mm).

Photo 10 : la boite support du niveau d'artillerie (200 mm x 60 mm et 40 mm de hauteur).

Photo 11 : capot blindé du ventilateur, sa fixation est interne

Photo 12 : protection anti-pluie de la lunette de tir. Cette dernière, même installée reste en retrait du blindage. La plaque inférieur empêchant la remontée de pluie est bien incurvée d'origine.

Photo 13 : positionnement du support de 2,5 l présent sur toutes les nuques de tourelle à partir de 1964.

Photo 14 : photo de l'avant du frein de bouche de mon char chef de peloton.

Photo 15 : vous pouvez mettre dans la boite à rabiot le jerrycan de carburant US proposé par TAKOM. Sur l'AMX 13 canon, c'était une nourrice à eau du type "armée allemande 39-45, positionnée bouchon vers le haut.

Photo 16 : support à nourrice du premier type (fixé par 4 vis à tête hexagonale), présent sur tous les canon de 75 et assez rare sur les canon de 90, mais mon char chef de peloton en avait un.

Photo 17 : support à nourrice du second type (fixé par 3 vis à tête hexagonale), présent sur la majorité des canon de 90.

Photo 18 : modèle de nourrice à vin (celle à eau était de même facture) avec emboutissage du mot  "vin" (ou "eau"), la couleur (vert intendance)est celle d'origine, mais pour les nourrices d'eau, au regard de la fréquence d'utilisation, elles étaient souvent repeintes. Dans les années 80, l'intendance, en rupture de stock de nourrices à eau, a souvent fourni des nourrices à vin en remplacement (visibles sur plusieurs photos de mon escadron).

Photo 19 : en service courant, il était formellement interdit de peindre les verrous et queues d'aronde des support de phare. Il fallait donc toujours veiller à bien les graisser ou les huiler.

Photo 20 : support combat du phare avec ses entretoises (système de fixation antérieur à 1970).

Photo 21 : supports des outils du lot de parc. Sur le bas de tourelle, les 2 traits en blanc distants de 225 mm servant à vérifier le glissement de tourelle sont bien visibles de chaque côté de la tourelle.

Photo 22 : support combat du phare avec sans entretoise et soudé (système de fixation postérieur à 1970).

Photo 23 : capot amovible de protection de l'épiscope central du tireur.

Photo 24 : capot fixe de protection de l'épiscope de droite du tireur. On voit bien la butée de course de la trappe ainsi que la patte de verrouillage pour cadenas.

Photo 25 : embase d'antenne (celle de TAKOM est mal représentée).

Photo 26 : pioche et pelle en place. J'ai l'impression que les Asiatiques représentent toujours des pioches de nain de jardin  Embarassed . Les outils de parc étaient toujours pains sur les blindé, soit tout en kaki, soit en kaki pour le bois et en noir pour les parties métalliques.

Photo 27 : emplacement de la lunette (la patte est bien toujours incurvée).

Photo 28 : en haut, butée pour le manche de pioche. En dessous, support du fer de la pioche. Sur le bas de tourelle (cerclés en jaune), on voit les 2 gravures des traits de glissement de tourelle. Ces traits sont gravé dès le début des années 60 et toujours peints (sauf sur ce char repeint dans les hangars du musée de Saumur) de chaque côté de la tourelle.En bas à droite de la tourelle, on aperçoit une des 3 plaques de sécurité de rotation en cas d'ouverture de la trappe du pilote.

A bientôt pour la suite.

C.C.
avatar
AMX 13/90 TAKOM : chenilles.
Message le Mer 10 Fév - 21:11 par CHARLIE-CHARLIE
Bonsoir,

après avoir "autopsié" la tourelle, c'est au tour des chenilles.

La représentation des patins de chenilles par TAKOM est de bonne facture et la gravure est fidèle aux chenilles initiales du premier type, cependant, sauf cas très particuliers développés ci-après, ce modèle de chenilles n'a pratiquement jamais équipé les AMX 13 C90. En effet, en application du code de la route (article R 314-6), l'armée française a dû équiper les patins de chenilles de ses chars de semelles en caoutchouc afin de préserver la chaussée et ce vers 1963-64.

Donc 3 solutions sont envisageables :

1) vous n'avez que faire de l'exactitude historique, donc pas de problème, les éléments de chenilles sont fidèlement reproduits et cela vous donnera quelques heures de plaisir à dé-carotter, limer et coller,

2) vous êtes puriste, mais vous ne voulez pas engager une dépense supplémentaire pour l'achat de chenilles du second type et vous voulez cependant coller à la réalité, donc pas de problème, voici les solutions :

les chenilles du premier type sans semelle en caoutchouc ont été utilisées sur les AMX 13 C90 dans les conditions suivantes :

a) au camp de Canjuers de 1973 à 1986 pour les chars du 1° Régiment de Chasseurs servant aux stades de tirs (1°, 3° et 5°) des équipages d'AMX 13C 90 de l'armée française (dans ce cas de figure, les chars étaient très dépouillés et n'avaient jamais le phare en position route),

b) au camp de Canjuers de 1974 à 1983 dans le cadre de la formation des sous-officiers (Certificat Technique n°1 ou n°2). Pour ces formations (1 de chaque par an d'une durée d'un mois), les régiments mécanisés envoyaient un de leurs 2 escadrons en soutient. Il y a donc 20 escadrons qui se sont succédé, les engins étaient en permanence totalement équipés (phare, filet cam...),

c) au camp du Larzac en février-mars 1981 pour les 2° et 4° Escadrons du 8° Groupe de Chasseurs de Wittlich qui s'étaient déplacés d'Allemagne afin de protéger le camp face aux manifestants anti-Larzac,

si vous optez pour une des solutions a, b ou c, ne pas oublier de modifier les 4 patins de rechanges qui eux, restaient toujours du modèle avec semelle caoutchouc.

3) vous êtes puriste et si vous achetez des chenilles du second type, donc là aussi, éclatez-vous bien.

Dans le topic suivant : les photos et explications.

A+

C.C.

Bonsoir,

voici donc la chenille qui redémarre ( Embarassed bon, je sais, c'est lourd 774 kg en 86 patins) en photos et explications.



Les explications :

Photo 29 : modèle initial de la chenille du premier type caractérisée par les nervures de renfort dans les trois alvéoles trapézoïdales. Sur la photo, elle équipe un AMX 23/90 du 1°Régiment de Chasseurs à Canjuers au pas de tir des Amandiers en mai 1978,

Photo 30 : Takom a bien appréhendé la reproduction des patins du modèle initial du premier type de chenille,

Photo 31 : dans le début des années 60, la fabrication des patins sera simplifiée par la disparition des 3 nervures de renforcement, cette disparition sera maintenue dans les patins du second type,

Photo 32 : élément de rechange de 4 patins de chenille du second type sur AMX 13 90. Notez au passage le galet de rechange neuf (bande de roulement ayant encore la trace du moulage, donc ne pas trop poncer votre galet de rechange et bien laisser la bande de roulement en caoutchouc noir)

Photo 33 : autre vue du système de rehaussement des fixation des patins de rechange. La position des patins est inversée par rapport à la photo 32,

Photo 34 : sur AMX 13 90, les patins de rechange pouvaient être positionnés de 4 manières différentes dont 2 avec les dents en l'air. La photo est celle du char de mon adjoint de peloton. Cette position de patins permettait une meilleure "accroche" des rangers quand nous étions sur la plage avant du char,

Photo 35 : les patins de chenille du second type ont les dents décalées afin de laisser de la place pour les vis hexagonales de fixation des semelles en caoutchouc (noires, non peinte en kaki). En ce qui concerne la maquette TAKOM, comme les patins de rechanges sont du premier type, moulés d'un bloc, il vous faudra déplacer les dents et coller des têtes de vis hexagonales (de 19, soit 0,5 mm au 1/35°) et vous pourrez positionner vos patins angle d'attaque vers le haut (photo 32) ou vers le bas (photo 33),

Photo 36 : dernièrement je lisais un commentaire d'un internaute qui m'a fait pouffer de rire car il trouvait qu'une chenille d'AMX 13 avait trop de mou sur une photo et que l'engin allait décheniller. Bien au contraire, plus le sol était mou (sable de Bitche ou boue à la saison de la mousson en RCA : NDLR - automne pluvieux en camps de manœuvres en Région Champagne-Ardennes  applaudit ) et plus il fallait détendre la chenille. N'oubliez pas que le TIGRE, le PANTHER ainsi que le T34 n'avaient pas de rouleaux porteurs... La présence de rouleaux porteurs sur l'AMX 13 permettait de limiter l'usure par frottement des bandages des galets de roulement. La photo 36 reproduit le § sur les tensions de chenilles sur châssis 2A, 2B et 2C,

Photo 37 : sur cette photo est reproduit le § relatif aux tensions de chenille sur châssis 2D. Nota, ces réglages sont identiques pour les VTT M56.

Voilà, c'en est terminé du chapitre sur la chenilles. Dans les prochains topics, je m'attaquerai au châssis en 6 parties (dessus, dessous, avant, arrière, côté droit et côté gauche). Donc si vous avez une préférence ou une urgence pour l'ordre de parution, m'en faire part.

Bonne soirée et bon collage. A+.

C.C.
Pour les puristes, il y a de fortes chances que Takom produise un jeu de chenilles à semelles caoutchouc.
Merci CC pour ces infos toujours utiles et documentées.
bison126 a écrit:
Pour les puristes, il y a de fortes chances que Takom produise un jeu de chenilles à semelles caoutchouc.
Merci CC pour ces infos toujours utiles et documentées.

Si TAKOM a besoin de photos ainsi que des côtes exactes, j'en ai 3 à la maison Laughing .

A+

C.C.
OK,
je leur transmettrai. ;)
Toujours merci
Je viens tout juste de recevoir mon 13/90 et mon 13/75 SS-11. Content je suis.

Et je fais partie de la catégorie puriste tâtillon, alors je continue de suivre de près.
Mais comme je ne monterai pas maintenant, ça me laisse de la marge pour :
- soit attendre les chenilles maillons plastique avec semelles
- soit me racheter un jeu Spade Ace en métal...
Liteul kouechtieune : lorsque le phare PH 2A est fixé sur le côté droit de la tourelle (position transport), y a-t'il un opercule qui protège la partie vitrée, puisqu'apparemment une partie reste visible sur le dessus ?
zurich a écrit:
Liteul kouechtieune : lorsque le phare PH 2A est fixé sur le côté droit de la tourelle (position transport), y a-t'il un opercule qui protège la partie vitrée, puisqu'apparemment une partie reste visible sur le dessus ?

Non, il n'y a rien pour protéger les quelques centimètres carrés de visible. Ceci dit, dans les pelotons on rigolait toujours en voyant qu'il avait un coffre blindé pour l'OB 26 A et rien pour protéger le phare en position route.
Le-dit phare n'aimant pas du tout les passages en sous-bois de la Lunette de Bonnefond au camp de Mourmelon, on y a laissé quelques phare Embarassed .

A+

C.C.
Merci Guy.
Donc à anticiper pour le montage en mode transport.
Bonjour en regardant ce post , que je trouve très instructif, je me permet de vous sollicité pour avoir des réponses sur les problèmes suivant présent sur les kits Heller et Takom:
Voici les photos!







Donc à la vue de ces photos la positon des premiers bras oscillants gauche et droit est elle normale conforme au modèle réel, ou les deux fabricants ont commis la même erreur?

P.S. Si mon intervention vous dérange je supprimerais mon post il n'y a aucun problème.

Merci de vos avis éclairés!
Bonjour,

Il n'est pas impossible que les uns (TAKOM) aient en partie pompé l'autre, HELLER, y compris bien sûr les toujours possibles erreurs.

Les petites structures comme TAKOM sont très réactives, et peuvent même réaliser rapidement des modèles que d'autres, TAMIYA, développent plus longuement.

Ainsi l'AMX 13 Takom, avec toutes ses approximations...., a été développé et produit en 5/6 mois, avec l'aide (non écoutée bien souvent...) de passionnés français, non professionnels.  Et en plus en copiant ce qui existe...
Celui de TAMIYA, selon l'usage propre à cette entreprise, a été développé certainement en 18/24 mois... et assurément avec des pros.

Quand une grande entreprise comme TAMIYA se penche sur un produit, il suffit pour que ça s'ébruite qu'un de ses pros se retrouve par hasard en contact avec un ou des amateurs. Celui-ci ou ceux-ci s'en vont tout de suite bavarder (pour x raisons, mais souvent à cause d'un ego surdimensionné) auprès de la concurrence pour que celle-ci s'empare du sujet et "travaille" vite, et tant pis si c'est une bouse...y'aura toujours des "cochons de payants" pour l'acheter.

Quand j'écris "cochons de payants" je suis dans l'état d'esprit des gens de TAKOM, qui méprisent autant leurs clients que leurs conseillers.

Godefroy

J'veux bien payer mes impôts, mais faut pas m'laisser l'temps d'réfléchir!
Flying-Snail a écrit:
Bonjour en regardant ce post , que je trouve très instructif, je me permets de vous solliciter pour avoir des réponses sur les problèmes suivants présents sur les kits Heller et Takom:

Donc à la vue de ces photos la positon des premiers bras oscillants gauche et droit est elle normale conforme au modèle réel, ou les deux fabricants ont commis la même erreur?

P.S. Si mon intervention vous dérange je supprimerais mon post il n'y a aucun problème.

Merci de vos avis éclairés!

Bonsoir Flying-Snail,

ton intervention ne me dérange nullement, bien au contraire puisque le but que je poursuis et de permettre à chacun d'améliorer au mieux la maquette de base, donc merci de ta question pour laquelle je n'ai pas encore fait de fiche avec photos (il va falloir que je traite très vite les flancs, car il y a quelques erreurs).

Pour répondre à ta question, malgré les plans que j'ai dessiner pour TAKOM (voir ci-après, il ont commis la même erreur que la marque HELLER, à savoir :

flanc gauche : trou de fixation du bras de suspension avant gauche bien positionné et représentation du point fixe de la barre de torsion avant droite bien positionnée.

flanc droit : trou de fixation du bras de suspension avant droit bien positionné mais représentation du point fixe de la barre de torsion avant gauche mal positionnée, car sur le flanc droit, tous les points fixes sont en avant des sorties de bras de suspension.





J'espère avoir répondu à tes questions ? N'hésite pas à en poser d'autres auxquelles je m'efforcerai de répondre dès lors que je possède les éléments. Et comme disait Coluche, c'est pour faire avancer le chmilblick.

A+

C.C.
Merci de ta réponse, même si ce n’est pas celle que j'aurais voulue.Donc je vais attendre patiemment, ton exposé sur le traitement de ces problèmes,encore un grand merci à toi!

En cherchant un peu j'ai trouver ce dessin qui illustre tes propos:



Je comprend mieux le pourquoi!
Bonsoir,

comme je l'ai toujours dit, rien de tel qu'un bon dessin.

A+

C.C.
Flying-Snail a écrit:
Donc je vais attendre patiemment, ton exposé sur le traitement de ces problèmes,encore un grand merci à toi!

Le traitement est simple. Comme pour le Heller, il s'agit de retirer délicatement avec une lame neuve les points de fixation côté droit et de les recoller en arrière du bras de suspension. Cela prend un peu de temps mais c'est tout à fait faisable.
bison126 a écrit:
Flying-Snail a écrit:
Donc je vais attendre patiemment, ton exposé sur le traitement de ces problèmes,encore un grand merci à toi!

Le traitement est simple. Comme pour le Heller, il s'agit de retirer délicatement avec une lame neuve les points de fixation côté droit et de les recoller en arrière du bras de suspension. Cela prend un peu de temps mais c'est tout à fait faisable.

Bonsoir,

Bison est un connaisseur puisqu'à partir de la maquette HELLER, il a représenté un très bel AMX 13/75 de l'opération "Mousquetaire" en 1956 à Suez. Pour être plus précis, il faut entre 5 à 10 mn (selon la dextérité) pour réaliser l'opération sur une sortie de barre de torsion, donc à multiplier par 10. Mais sur chaque flanc, il y aura d'autres opérations chirurgicales à exécuter.

A+

C.C.
CHARLIE-CHARLIE a écrit:

Pour être plus précis, il faut entre 5 à 10 mn (selon la dextérité) pour réaliser l'opération sur une sortie de barre de torsion, donc à multiplier par 10. Mais sur chaque flanc, il y aura d'autres opérations chirurgicales à exécuter.

On ne multiplie pas par 10 C.C. mais par 5, il n'y qu'un côté à rectifier et c'est déjà suffisant Wink
bison126 a écrit:
CHARLIE-CHARLIE a écrit:

Pour être plus précis, il faut entre 5 à 10 mn (selon la dextérité) pour réaliser l'opération sur une sortie de barre de torsion, donc à multiplier par 10. Mais sur chaque flanc, il y aura d'autres opérations chirurgicales à exécuter.

On ne multiplie pas par 10 C.C. mais par 5, il n'y qu'un côté à rectifier et c'est déjà suffisant Wink

Salut Bison,.

c'est vrai, ou avais-je la tête ! pas bon de faire un topic le soir d'une chimio, les neurones s'embourbent Embarassed .Bon, là je vais essayer d'avancer sur le dessus de caisse avant d'aborder les flancs.

A+

C.C.
avatar
AMX 13/90 : dessus de caisse.
Message le Mer 17 Fév - 20:26 par CHARLIE-CHARLIE
Bonsoir à tous.

Comme promis, voici la présentation du dessus de caisse.





Décryptage des photos du dessus de caisse :

photo n° 38 : sur cette photos on y voit : le trou de préhension de la trappe d'accès au réservoir gauche, le taquet de déverrouillage de cette trappe ainsi que la ligne de séparation supérieure de la plaque de blindage du réservoir,

photo n° 39 : sur cette photo, il y a les mêmes ingrédients que sur la photo 38, hormis le taquet de déverrouillage qui a dû être "cannibalisé" et c'est le genre de photo prise sur un pot de fleur, et non expliquée, qui peut entraîner un fabriquant de maquettes à commettre des erreurs et/ou oublis,

photo n° 40 : bourrelet de fonderie permettant une bonne assise de la trappe de visite avant gauche,

photo n° 41 : le bourrelet vu sous un autre angle,

photo n° 42 : cette photo montre 3 éléments : le bourrelet de la plaque de visite avant droite, la cinquième vis oubliée par TAKOM (NOTA : sur l'AMX 13/90, cette vis était très peu visible à cause de la présence du coffre blindé de l'OB 26 A, et de fait les équipage ne la mettaient pas. Cependant elle reste très visible sur les version canon de 75 et dérivés) et enfin la ligne de joint entre la pointe avant et le glacis avant,

photo n° 43 : sur cette photo, on voit la ligne de joint entre la pointe avant et le glacis. La liaison entre ces deux éléments était mécanique à l'aide de 7 boulons en intérieur de caisse, ceci afin d'éviter que cette liaison, extérieure sur les "sherman", ne devienne un piège à obus,

photo n° 44 : autre photo de cette ligne de joint,

photo n° 45 : la pointe avant est d'un seul tenant. HELLER en avait fait une assez proche réplique. TAKOM a "complètement" loupé sa copie en créant un collage sur une ligne passant par les 2 axes des manilles et en emboîtant le bas du pare-boue dans la pointe avant alors qu'il existe un espace d'environ 2 cm afin d'évacuer l'eau et la bous qui iraient sur le glacis lors de la conduite en tout-terrain,

photo n° 46 : cette dernière photo montre clairement la ligne de séparation entre les plaques de blindage des réservoirs et le dessus de caisse.

Bon collage et à bientôt pour la fiche sur le flanc droit.

A+

C.C.
Merci pour tes commentaires même si je trouve le terme "loupée" un peu excessif. Quand on voit ta photo 41, Takom a reproduit l'agencement complexe des différentes plaques boulonnées là où tout est lisse chez Heller.

Ce qui me gêne sur cette pointe avant c'est la façon dont est prévu le montage du galet de rechange. Ce gros trou m'a choqué quand je l'ai vu. Cela aurait été super de pouvoir monter un char sans ce galet et laisser voir le support à trois pattes.
avatar
Pointe avant.
Message le Jeu 18 Fév - 20:12 par CHARLIE-CHARLIE
bison126 a écrit:
Merci pour tes commentaires même si je trouve le terme "loupée" un peu excessif. Quand on voit ta photo 41, Takom a reproduit l'agencement complexe des différentes plaques boulonnées là où tout est lisse chez Heller.

Ce qui me gêne sur cette pointe avant c'est la façon dont est prévu le montage du galet de rechange. Ce gros trou m'a choqué quand je l'ai vu. Cela aurait été super de pouvoir monter un char sans ce galet et laisser voir le support à trois pattes.

Bonsoir Bison 126,

c'est vrai que je suis "un peu excessif", mais la pointe avant n'en reste pas moins bizarre. En ce qui concerne la photo 41, TAKOM a effectivement bien reproduit l'agencement comme la petite plaque d'accès à la mise à niveau d'huile du réducteur.

Pour ce qui est du "trou" sur le haut de la pointe avant, TAKOM aurait vraiment pu faire mieux.

A+

C.C.
Bon, ben une quarantaine d'euro jetée à la poubelle si j'ai bien compris ...
Horace a écrit:
Bon, ben une quarantaine d'euro jetée à la poubelle si j'ai bien compris ...

Bonsoir Horace,

non, surtout pas de regret à avoir. Cette maquette reste plaisante à construire. Il faudra seulement un petit peu de travail (moins que pour Heller) afin qu'elle soit fidèle au vrai.
Et c'est afin de réaliser cette copie à partir d'une base sommes toutes saine au point de vu dimensions que j'ai conçu ce petit topic.

Donc pas de regrets et bon collage.

A+
C.C.
Certes, mais ça calme quand même un peu ...
 

AMX 13 Canon de 90 : autopsie de la maquette TAKOM

Revenir en haut 

Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maquette Garden :: Nouveautés et Revues de kits ! :: . :: 1/35°-
Sauter vers: